Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

IMP is pleased to announce the launch of our newly redesigned websites!

Featuring a brand new look, with more information and a fully responsive layout for all platforms – we hope you’ll find it easier to navigate and find what you’re looking for quickly and efficiently.
If you have any questions or feedback, please let us know by e-mailing us. If you’d like to stay connected on social media, follow us on LinkedIn, Facebook and Twitter.

Get connected… Stay informed…

En Inde, l’Hyperloop est désormais un « projet d’infrastructure publique » et c’est important

En Inde, l’Hyperloop est désormais un « projet d’infrastructure publique » et c’est important

Les législateurs indiens ont récemment qualifié l’Hyperloop de « projet d’infrastructure publique », ce qui signifie que l’initiative a l’approbation du gouvernement. Voilà ce que ça change.

Cela fait maintenant cinq ans qu’Elon Musk a dévoilé un livre blanc dans lequel il évoquait l’Hyperloop pour la première fois. Quelques années plus tard, le projet a connu quelques belles avancées, sans pour autant être fonctionnel pour le moment bien sûr.

Pour rappel, il s’agit là d’un moyen de transport futuriste pouvant se déplacer à plus de 1 200 km/h, ce qui veut dire qu’il pourrait relier Paris à Amsterdam en 30 minutes à peine.

Quelle avancée pour le projet Hyperloop en Inde ?

Si l’Hyperloop n’est pas encore réalité, il a tout de même connu une étape importante en Inde, où il a été défini comme un « projet d’infrastructure publique ». En ce sens, cela signifie que la mise en place de ce train du futur est approuvée par l’état. L’initiative n’est donc plus celle d’une entreprise privée devant se battre pour espérer pouvoir développer son moyen de transport dans son coin. Désormais, l’Hyperloop est considéré au même titre que les chemins de fer ou les ponts dans le pays.

Cette nouvelle marque également le lancement d’un projet visant à relier par Hyperloop les villes indiennes de Mumbai et de Pune, qui se trouvent à 93 miles -soit environ 150 kilomètres- l’une de l’autre. Le trajet pourrait donc être effectué en 35 minutes contre 3,5 heures en voiture.

Dans un communiqué daté de mercredi, Jay Walder, PDG de Virgin Hyperloop One a déclaré : « C’est l’histoire qui se prépare. La course est en marche pour accueillir le premier système de transport Hyperloop au monde, et l’annonce d’aujourd’hui place fermement l’Inde en tête. Il s’agit d’une étape importante et de la première d’une série de mesures importantes visant à mettre l’Hyperloop à la portée du grand public ».

Pour sa part, Virgin Hyperloop One a indiqué qu’elle s’attendait à décrocher un contrat du gouvernement d’ici la fin de l’année en cours, ce qui pourrait mener la phase 1 à démarrer dès l’année 2020. Cette première piste de certification pourrait permettre d’autoriser le dispositif à transporter des personnes. La société espère que la voie en question sera exploitée d’ici 2024.

Cela fait trois ans que la société a fait son arrivée en Inde afin d’espérer un jour faire du projet une réalité.

presse-citron.net / Louise Millon

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

International