fren
gonzoporn.cc

SNCF : des trains à hydrogène pour sauver les « petites lignes » ?

  • SNCF : des trains à hydrogène pour sauver les « petites lignes » ?

    SNCF : des trains à hydrogène pour sauver les « petites lignes » ?

    Le premier train écologique fonctionnant à l’hydrogène et produit par Alstom sera mis en service dès cet été en Allemagne. Une alternative au diesel.

     

     

    Derrière l’arbre du TGV, la forêt des locomotives au diesel : en France, selon la SNCF, la moitié des 30 000 kilomètres de voies du TER n’est pas électrifiée. Résultat, ce sont souvent ces grosses locomotives au diesel – et donc très polluantes – qui circulent. Le salut viendra-t-il de l’hydrogène ? Selon le magazine Sciences et Avenir , l’Allemagne s’apprête à mettre en service le premier train fonctionnant avec une pile à combustible alimentée à l’hydrogène. Zéro émission de CO2, le Coradia iLint d’Alstom ne rejette que de l’eau.

     

    Dans la réalité, c’est un peu moins simple. Car il y a deux manières de produire l’hydrogène nécessaire à la propulsion : la première nécessite des hydrocarbures, du gaz naturel, précise Sciences et Avenir, qui souligne que la réduction des émissions de CO2 via cette technologie est de 45 % si on la compare au diesel. La deuxième manière est, elle, sans le moindre rejet de CO2 : l’hydrogène est alors fabriqué par électrolyse via de l’électricité solaire ou éolienne.

     

     

     

    Le Médoc comme laboratoire
    Interrogé par le magazine scientifique, le directeur général d’Alstom pour l’Allemagne et l’Autriche, Jorg Nikutta, assure que le Coradia iLint « atteint la vitesse de 140 km/h et peut parcourir 1 000 kilomètres avec un plein, comme une locomotive diesel ». Outre-Rhin, où les lignes non électrifiées sont comme chez nous très répandues, déjà 64 de ces rames écologiques ont été commandées. L’homologation est attendue très prochainement et la première rame circulera dès cet été.

     

     

    Et en France ? Le député LREM de Gironde Benoît Simian plaide pour une expérimentation dans le Médoc. Interrogé par 20 Minutes, l’élu, spécialiste des questions de mobilités, estime que c’est « plus judicieux de partir sur cette solution, c’est-à-dire une pile à combustible que l’on installe dans les trains, car c’est beaucoup moins cher [que leur électrification]. Et surtout, c’est répondre [au] défi des petites lignes. » Pointant l’enlisement de la réfection des caténaires du tronçon Bordeaux-Soulac, il souhaite en faire un « laboratoire ».

     

    Une étude est en cours pour la construction d’une centrale photovoltaïque sur le parcours, précise-t-il. « C’est quelque chose de tout à fait atteignable d’ici à cinq ans. […] Les Allemands le font. […]. Et c’est Alstom qui fait le matériel. Je ne peux pas imaginer qu’Alstom développe ce matériel en Allemagne et pas en France », conclut le député.

     

     

    Source: Le point

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour