Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

IMP is pleased to announce the launch of our newly redesigned websites!

Featuring a brand new look, with more information and a fully responsive layout for all platforms – we hope you’ll find it easier to navigate and find what you’re looking for quickly and efficiently.
If you have any questions or feedback, please let us know by e-mailing us. If you’d like to stay connected on social media, follow us on LinkedIn, Facebook and Twitter.

Get connected… Stay informed…

Transports : une ligne entre la France et l'Espagne va être rénovée

Transports : une ligne entre la France et l'Espagne va être rénovée

Un vieux train figé, cloué au quai d’une gare oubliée. Un bijou d’architecture au service d’une ambition démesurée, composé de 365 fenêtres au total, réparties sur 8 000 mètres carrés de surface. C’est l’une des plus grandes gares d’Europe, devenue au fil des ans la plus vaste station fantôme du monde, perdue au beau milieu des Pyrénées espagnoles.

Aujourd’hui, la gare attire surtout des curieux venus visiter l’étrange monument. Chaque été, Marisa Bona, guide de l’office de tourisme de Canfranc (Espagne), s’attache à expliquer, en espagnol et en français, l’origine de cette station inaugurée en 1928. “Le roi Alphonse XIII voulait montrer à l’Europe et surtout à la France que l’Espagne était modernisée”, explique-t-elle à ses visiteurs du jour.

L’ancienne gare pourrait devenir un hôtel de luxe

Si le bâtiment est en ruines, le vestibule, lui, a eu le droit à un lifting. Des milliers de voyageurs y ont transité d’un train à l’autre de 1928 aux années 1960. Le hall de gare a été bâti comme un poste-frontière entre les deux pays. Derrière le grand guichet, le fonctionnaire travaillait ainsi en territoire français.

L’histoire de cette gare est marquée par les relations entre la France et l’Espagne : la volonté de rapprochement d’abord, qui donne naissance à la ligne Saragosse-Pau. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Canfranc est aussi un carrefour stratégique. La province d’Aragon garde aujourd’hui l’espoir de revoir un jour des trains s’élancer vers l’Aquitaine.

Elle s’est même lancée dans la construction d’une gare plus modeste. L’ancienne pourrait, elle, devenir un hôtel de luxe.

francetvinfo.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

International