fren
gonzoporn.cc

Agglo de Bordeaux : l’idée d’un RER métropolitain séduit les internautes

  • Agglo de Bordeaux : l’idée d’un RER métropolitain séduit les internautes

    Agglo de Bordeaux : l’idée d’un RER métropolitain séduit les internautes

    2000 personnes ont estimé leur trajet sur le simulateur mis en ligne sur notre site. Ce projet de RER métropolitain suscite une large adhésion.

     
    Un RER métropolitain, l’idée n’est pas neuve. Mais elle vient d’être réactivée en fin d’année 2018. Elle est portée par l’élu écologiste de Mérignac, Gérard Chausset, président de la commission transports de Bordeaux Métropole. Et recueille l’assentiment de nombreux acteurs de la Métropole : des politiques, bien sûr mais pas seulement.
    Quel est son contenu ? Une première proposition montre que l’amélioration du réseau de TER existant pourrait offrir, d’ici trois ans, une nouvelle solution de transport en commun. Elle apparaît, sur le papier, comme efficace pour les usagers. Et pourrait ainsi être susceptible de décongestionner la circulation routière. Ce qui aurait pour effet de faire gagner du temps aux habitants dans leurs transports du quotidien, mais aussi, ce n’est pas accessoire compte tenu de l’état de la planète, réduire la pollution de l’air.

     

    En complément de cette étude, “Sud Ouest” a mis au point un simulateur de trajet. Plus de 2000 personnes l’ont testé et ont donné leur avis sur un projet pas si fou. Florilège.

     

     

    “Bonne idée”
    “Bonne idée, qui a le mérite de pouvoir être déployée assez rapidement, sans création d’infrastructures lourdes, coûteuses … et longues à construire. Mais ce projet ne doit pas en obérer d’autres, car le schéma de déplacement doit être conçu globalement. D’autres projets doivent être analysés, comme une télécabine entre Lormont et la rive gauche – ou entre Floirac et la rive gauche. Infrastructures légères, peu coûteux, et déjà déployé ailleurs”, estime Aurélie Vanpeteghem.

     

    Pour Angie Catarina, “ce ne sont pas seulement les lignes dans la métropole qui doivent être revues ou construites. La liaison Bordeaux-Nantes est pitoyable et de même pour Bordeaux-Lyon (il faut aller à Paris). Pour aller dans le Limousin, c’est pareil.

     

    Bordeaux est coupé des villes environnantes et des régions voisines. Il faut plus de bus pour augmenter la fréquence des lignes surtout en périphérie, plus de lignes de tram, plus de trains et d’autres ponts. Éventuellement créer plus de quais pour les bateaux qui font le lien rive gauche-rive droite.”
    “Ce projet est formidable ! Aujourd’hui, tous les habitants des communes de la première couronne qui veulent aller à la gare Saint-Jean doivent prendre bus et tramways qui sont déjà à la limite de l’asphyxie. Ce projet évite à tous ces passagers de converger vers Bordeaux par les transports classiques. Bordeaux-Paris, c’est 2 heures en TGV. Mais Le Bouscat / gare Saint-Jean, c’est une heure entre le bus 5 et le tram. Avec en plus les aléas de la circulation. Ce projet permettrait aussi de réduire la pression sur les prix de l’immobilier dans le centre de Bordeaux du fait de sa proximité avec la gare Saint-Jean. Magnifique !” considère Pierre-Yves Durand.

     

     

    Des lignes sous exploitées
    “Depuis toujours la SNCF et Réseau ferré de France freinent des quatre fers sans aucune volonté alors même que la rénovation des voies de ceintures a été réalisée il y a quelques années, indique Jacques Beziat.

     

    La ligne de ceinture est sous-exploitée, ainsi que l’axe Arcachon-Libourne alors qu’elles sont stratégiques. La boucle doit être achevée avec prolongement jusqu’au pont rouge depuis Bruges via le pont Chaban-Delmas.
    Plusieurs haltes ferroviaires supplémentaires doivent être créées en connexion avec les grands axes non desservis par le tramway où les futurs BHNS Ainsi qu’une halte dans le futur quartier belvédère. Enfin, il faut créer une ligne de métro unique Bordeaux Armagnac/Bassins à flot via Saint-Jean La Victoire et Gambetta. Si ces projets se réalisent la thrombose actuelle disparaîtra”, poursuit Jacques Beziat.

     

    Pour Michel Frindel, “il n’est jamais trop tard pour bien faire. Mais force est quand même de constater que nos dirigeants locaux n’ont pas été des visionnaires. Le résultat est aujourd’hui catastrophique pour tous les métropolitains. Ce réseau sur les voies de chemin de fer existantes est à mettre en place le plus vite possible”.

     

    Source : Sud Ouest

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour