Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

Une vitesse pouvant atteindre 350 km/h, le tout sans conducteur: le premier train à grande vitesse «intelligent» au monde circule en Chine

Une vitesse pouvant atteindre 350 km/h, le tout sans conducteur: le premier train à grande vitesse «intelligent» au monde circule en Chine
La Chine possède le plus grand réseau au monde destiné aux trains à grande vitesse. Depuis la mise en service de la première ligne en 2007, de nouvelles lignes viennent s’y ajouter plusieurs fois par an. Les trains circulent à des vitesses allant jusqu’à 350 km/h sur plus de 30000 kilomètres de voies.

Le pays a désormais établi un nouveau record: fin 2019, le premier train à grande vitesse sans conducteur a été mis en service, comme le rapporte CNN.

Le train circule sur la ligne entre Pékin et la métropole de Zhangjiakou, qui se trouve à une centaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale. Le temps de trajet entre les deux villes a été réduit de trois heures à seulement 47 minutes, au cours desquelles les trains accélèrent jusqu’à 350 km/h.

De nouveaux trains Fuxing sont déployés sur la ligne. Ne nécessitant pas de conducteur, ils peuvent démarrer, s’arrêter et régler leur vitesse de façon autonome. Un conducteur de train se trouve néanmoins à bord. La Chine parle elle-même de nouveaux trains «intelligents»: «Il s’agit des premiers trains à grande vitesse intelligents au monde», indique une page du gouvernement.


Des trains pour les Jeux olympiques d’hiver


Concrètement, cela signifie qu’en plus d’être sans conducteur, les trains sont également truffés de haute technologie. Chaque train dispose ainsi de plus de 2700 capteurs qui mesurent les données en temps réel; en outre, le parcours du train est connecté au réseau 5G afin que les données puissent être transmises rapidement et sans difficulté.

A l’intérieur des trains, des écrans tactiles attendent les passagers à chaque place assise, alors qu’en gare, ces derniers peuvent s’enregistrer par reconnaissance faciale sans avoir à présenter leur billet. Leurs bagages sont pris en charge par des robots.

Dès 1909, une première ligne de chemin de fer a été ouverte entre Pékin et Zhangjiakou – la première construite par la Chine, alors qu’elle était encore un empire. A son ouverture, la durée du trajet était encore d’environ huit heures. La nouvelle ligne a désormais été terminée à temps pour les Jeux olympiques d’hiver qui se tiendront notamment à Pékin, Zhangjiakou et Yanqing en 2022.

Les trois sites sont desservis par la nouvelle ligne de chemin de fer. Le train s’arrête également à Badaling, un point de départ prisé pour visiter la Grande Muraille de Chine.

www.bluewin.ch

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)