Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

Transports : le métro parisien suffoque

VIDÉO. Le nombre de voyageurs a drastiquement augmenté ces cinq dernières années dans les transports en Île-de-France. Le nombre de rames de métro, lui, est le même, rapporte « Le Parisien ». Par LePoint.fr

Transports : le métro parisien suffoque
On suffoque dans le métro parisien. Année après année, les rames se remplissent, au point, parfois, de frôler l'asphyxie. Les données dévoilées publiquement par la RATP et analysées par Le Parisien révèlent que les usagers des métros, à savoir les 14 lignes de métro, le RER A (sauf la branche entre Nanterre et Cergy/Poissy) et le RER B (au sud de la gare du Nord) ont sensiblement augmenté au cours de ces dernières années.

Quand en 2013, on enregistrait 1,76 milliard de trajets, on en a compté 1,84 milliard cinq ans plus tard, soit 79,5 millions de trajets supplémentaires, 217 837 par jour, 4,5 %. « Il y a bel et bien un accroissement de la mobilité sur notre réseau », confirme au Parisien Philippe Martin, directeur général adjoint de la RATP. Celui-ci explique ce phénomène par la baisse de l'utilisation de la voiture individuelle à Paris et en proche banlieue, mais aussi le trafic plus faible des bus qui subissent les grands travaux.


Plus de quatre personnes par mètre carré

Cette évolution est notamment palpable du point de vue des voyageurs. Si le nombre de trajets augmente significativement, ce n'est pas le cas du nombre de rames qui se remplissent donc de plus en plus, aux dépens du confort des usagers. « Il ne faut pas se faire d'illusions : nous n'avons pas de problème gravissime de transport, mais pour certains voyageurs, le confort n'est pas tout à fait satisfaisant, essentiellement aux heures de pointe », poursuit Philippe Martin. Les lignes 1,9 et 13 sont particulièrement considérées par la RATP comme des lignes surchargées. Une ligne est considérée comme surchargée, apprend-on grâce au Parisien, lorsque l'on dépasse les quatre personnes par mètre carré à l'intérieur.

Les chiffres de la RATP pointent donc cette saturation, d'autant que les analyses de régularité aux heures de pointe sont plutôt bonnes. Le Parisien révèle également que la fréquentation des transports franciliens dans leur globalité (RATP, SNCF, différents réseaux de bus) est également en nette augmentation, de 8,5 millions de trajets par jour en 2011 à 9,4 millions en 2018.

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)