Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

IMP is pleased to announce the launch of our newly redesigned websites!

Featuring a brand new look, with more information and a fully responsive layout for all platforms – we hope you’ll find it easier to navigate and find what you’re looking for quickly and efficiently.
If you have any questions or feedback, please let us know by e-mailing us. If you’d like to stay connected on social media, follow us on LinkedIn, Facebook and Twitter.

Get connected… Stay informed…

Hyperloop : la prochaine compétition sera un tronçon incurvé de 10 km

Hyperloop : la prochaine compétition sera un tronçon incurvé de 10 km

Le P.-D.G. de SpaceX souhaite complexifier le concours de vitesse en Hyperloop ayant lieu chaque année, mais l’objectif qu’il a fixé à ses équipes semble difficilement réalisable.

Hyperloop est l’un des tous derniers projets d’Elon Musk. Le turbulent P.-D.G. de Tesla, ou encore de SpaceX a pour ambition, avec cette nouvelle société, de construire des tunnels permettant de se déplacer rapidement dans les mégalopoles, tout en réduisant la circulation et les embouteillages aux heures de pointe.

Un concours de vitesse qui atteint ses limites

Chaque année, Elon Musk éprouve son système en organisant un concours de vitesse, la Hyperloop Pod Competition, dans laquelle s’affrontent plusieurs équipes d’étudiants en provenance de nombreux pays. Or, ces trois dernières années, c’est l’université technologique de Munich qui a remporté la compétition avec une pointe de vitesse à 463 km/h, soit 4 km/h de moins que l’année précédente.

Pour ajouter plus de difficulté à son concours, et donner plus de chances aux autres équipes participantes, le P.-D.G. a déclaré sur Twitter que dès l’année prochaine, le challenge sera porté sur un parcours de 10 km avec un virage pour complexifier davantage l’épreuve.

Un objectif ambitieux, voire irréaliste

Les équipes de SpaceX qui ont construit le tunnel de test servant également à la Hyperloop Pod Competition, sont quant à eux moins affirmatifs que leur exubérant patron.

Selon Steve Davis, président de la société Boring Company en charge de l’Hyperloop, il sera bien difficile d’allonger le tunnel de plus de 200 mètres, au maximum. Il mesure aujourd’hui environ 1,6 km de long, soit cinq fois plus court que l’objectif d’Elon Musk.

Plus tard, le patron de SpaceX a calmé ses ardeurs, admettant que son souhait était irréalisable à très court terme. Il reste néanmoins confiant : « Je ne pense pas que nous pourrons construire un long tunnel sous-terrain d’ici un an, mais d’ici trois ans c’est plus envisageable ».

Reste aux ingénieurs de SpaceX de se creuser suffisamment la tête pour donner raison à leur dirigeant…

Source : TechCrunch

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

International