Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
ALSTOM News

Alstom signe un accord de collaboration avec Liebherr, dans le but d’optimiser les piles à combustible à hydrogène

Liebherr développe notamment une technologie de compresseurs à air particulièrement adaptée aux piles à combustible à hydrogène

Alstom signe un accord de collaboration avec Liebherr, dans le but d’optimiser les piles à combustible à hydrogène

Alstom a signé un accord de collaboration[1] avec Liebherr – Aerospace & Transportation SAS, une entreprise basée à Toulouse, spécialisée dans la fabrication de compresseurs adaptés aux piles à combustible, dans le but d’optimiser les systèmes de piles à combustible à hydrogène, et entre autres d’améliorer la fiabilité et la durabilité des piles à combustible, d’augmenter leur puissance massique et volumique et de réduire le coût de ce type de solution.

« Notre ambition est d’accélérer l’adoption de l’hydrogène dans l’industrie ferroviaire et de développer des solutions innovantes dans le cadre du verdissement des mobilités lourdes incluant les trains régionaux, les locomotives de manœuvre et les locomotives de fret.»
Jean-Baptiste Eyméoud
Président d’Alstom France

« Alstom a fait de la mobilité durable l’un des piliers de son plan stratégique ‘Alstom in Motion 2025’. Notre ambition est d’accélérer l’adoption de l’hydrogène dans l’industrie ferroviaire et de développer des solutions innovantes dans le cadre du verdissement des mobilités lourdes incluant les trains régionaux, les locomotives de manœuvre et les locomotives de fret » a notamment déclaré Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France, ajoutant : « Pour développer une filière hydrogène, notamment en France, il faut une mobilisation des pouvoirs publics et de l’ensemble des acteurs de ce secteur. Comme dans beaucoup de domaines, nous innovons avec des partenariats structurants : SNAM, Plastic Omnium, Hynamics (EDF), Eversholt et aujourd’hui Liebherr ».

Après l’acquisition en avril dernier d’Helion Hydrogen Power (une pépite d’innovation, spécialisée dans les piles à combustible à forte puissance, basée à Aix-en-Provence), Alstom choisit aujourd’hui de collaborer avec le groupe Liebherr, qui a une forte présence en Occitanie.

Mettant à profit sa grande expérience dans la technologie des piles à combustible pour les applications automobiles et aéronautiques, Liebherr, en tant que fournisseur de turbocompresseurs aux intégrateurs de systèmes de piles à combustible, jouera un rôle majeur dans le processus de réduction des émissions des transports ferroviaires.

Cette collaboration entre Alstom et Liebherr constitue un atout supplémentaire dans le développement de la filière hydrogène d’Alstom, qui s’appuie, entre autres, sur le site Alstom de Tarbes, Centre d’Excellence mondial pour les systèmes de traction « verts », et sur le site d’Alstom Hydrogène d’Aix-en-Provence, qui couvre l’ensemble de la chaîne de valeur des piles à combustible à forte puissance et qui se concentre essentiellement sur les marchés de l’énergie et du transport, en France et à l’international.

Alstom a en outre signé en 2020 un accord avec Snam[1] (la principale entreprise italienne de transport de gaz naturel) pour développer des trains à hydrogène et les infrastructures associées.

Alstom sera responsable de la production et de la maintenance des trains à hydrogène (neufs ou modifiés), alors que Snam développera les infrastructures de production, de transport et des points de ravitaillement en hydrogène de ces trains.

Alstom a également annoncé le mois dernier avoir signé un protocole d’accord avec Plastic Omnium, acteur majeur de la mobilité hydrogène, portant sur le développement de systèmes de stockage d'hydrogène haut de gamme destinés au secteur ferroviaire.

Alstom a enfin signé tout récemment avec Hynamics (filiale du Groupe EDF) une convention de partenariat afin d’optimiser le ravitaillement des trains à hydrogène. L'objectif est, notamment, de définir un standard international de ravitaillement qui permettra de limiter l'immobilisation des trains à hydrogène lors de leur remplissage.

Alstom, leader mondial de la mobilité verte et intelligente, développe depuis plusieurs années un portefeuille de solutions de mobilité zéro émission et a lancé un ambitieux programme d’innovations sur les batteries et l’hydrogène.

Alstom s’est notamment mobilisé dès 2013 autour du lancement d’un train régional équipé de piles à combustible à hydrogène : le Coradia iLint. Deux premiers trains iLint 100% Hydrogène ont été mis en service commercial en 2018 en Allemagne et, à ce jour, 41 rames ont été commandées par deux Landers allemands et des expérimentations réussies ont eu lieu en Autriche, aux Pays-Bas, en Pologne, en Suède et en France.

De plus, Alstom a annoncé en 2020 qu’elle fournirait 6 trains à pile à combustible à hydrogène basés sur la plate-forme ferroviaire régionale Coradia Stream (avec une option pour 8 autres) à FNM (Ferrovie Nord Milano), le principal groupe de transport et de mobilité de la région de Lombardie (en Italie).

En 2021, la France est, elle aussi, entrée dans le cercle des « pays fondateurs » avec une commande par SNCF de 12 rames (+ 2 options) Coradia Polyvalent Regiolis bi-mode (traction électrique/caténaire et hydrogène/piles à combustible) pour le compte des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche Comté, Grand Est et Occitanie.

Enfin, Alstom a annoncé dernièrement la signature d’un protocole d’accord avec Eversholt Rail, le premier propriétaire et investisseur ferroviaire britannique, pour livrer le tout premier parc de trains à hydrogène au Royaume-Uni. Ce parc de dix trains composés de trois voitures à unités multiples à hydrogène sera fabriqué par Alstom au Royaume-Uni en s’appuyant sur les dernières évolutions de la plateforme Alstom Aventra. Les contrats définitifs pour ces trains à hydrogène devraient être signés début 2022.

Alstom™, Coradia™, Coradia iLint™, Coradia™ Stream, Coradia™ Polyvalent, Aventra™ et Alstom Hydrogène™sont des marques déposées du groupe Alstom.

[1] Note : l’accord de collaboration entre Alstom et Liebherr n’établit aucun partenariat ou coentreprise entre les deux Parties. Même si elles ont l’intention de coopérer comme indiqué dans l’accord, chacune des Parties reconnaît que rien dans cet accord n’oblige l’une ou l’autre de Parties à conclure d’autres accords à l’avenir.

[2] Società nazionale Metanodotti (SNAM)

www.alstom.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)