Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

PETITES LIGNES FERROVIAIRES : L’ETAT POURSUIT LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’ACTIONS ET PUBLIE LE DECRET PERMETTANT AUX REGIONS DE SE VOIR TRANSFERER DES LIGNES, A LEUR DEMANDE

Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste DJEBBARI, ministre délégué chargé des Transports, annoncent la publication au Journal officiel du décret d’application de l’article 172 de la loi d’orientation des mobilités, relatif aux transferts de gestion de lignes ferroviaires locales ou régionales à faible trafic et aux transferts de missions de gestion de l’infrastructure sur de telles lignes, au profit d’autorités organisatrices de transport ferroviaire qui en feront la demande.

PETITES LIGNES FERROVIAIRES : L’ETAT POURSUIT LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’ACTIONS ET PUBLIE LE DECRET PERMETTANT AUX REGIONS DE SE VOIR TRANSFERER DES LIGNES, A LEUR DEMANDE

Ce décret répond à une demande forte des régions, qui souhaitent pouvoir mettre en œuvre les modalités de gestion les plus adaptées à la situation de chaque « petite ligne ». La recherche de solutions innovantes au plus près des besoins des territoires (trains légers, navettes ferroviaires autonomes, régénération économe des infrastructures ferroviaires, etc.) vise à permettre à nos territoires, y compris en zones peu denses, de rester desservis par le train.

Plusieurs régions ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour reprendre la gestion de certaines lignes ; elles ont été très étroitement associées à la préparation du texte.

La parution de ce décret ouvre désormais la voie à la mise en œuvre effective du transfert de lignes ferroviaires locales ou régionales à faible trafic au profit des autorités organisatrices de transport ferroviaire intéressées. Les services de l’Etat et de la SNCF les accompagneront de façon à garantir que ces opérations se déroulent dans les meilleures conditions.

Pour Barbara POMPILI : « Avec France Relance, nous avons débloqué près de 5 milliards d'euros pour développer massivement le ferroviaire, pour que tous les Français, qu’ils habitent en ville ou à la campagne, puissent choisir ce mode de transport. Avec ce décret, le Gouvernement donne plus de pouvoir aux régions pour investir et gérer leurs petites lignes de train. C’est une solution au plus près des territoires, qui permettra à tout un chacun d'avoir accès à des lignes mieux équipées, mieux desservies et plus fiables. »

Pour Jean-Baptiste DJEBBARI : « Ce décret marque une nouvelle étape dans la concrétisation de l’effort inédit de l’Etat pour sauver et revitaliser les petites lignes ferroviaires, avec un plan d’actions de 6,5 milliards d’euros dans les 10 ans à venir. Sur des liaisons telles que Nancy – Contrexéville dans le Grand Est, Tours – Loches en Centre-Val de Loire ou Montréjeau – Luchon en Occitanie, la mise en œuvre du décret permettra aux régions de disposer de tous les outils pour pérenniser voire remettre en place des services publics de transport sobres, fiables et durables, répondant aux enjeux de transition écologique et d’aménagement du territoire. »

www.ecologie.gouv.fr


  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)