Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

Comment s’assurer que les trains ne tomberont jamais malades ?

En médecine chinoise, le bon docteur, c’est celui dont les patients sont toujours en forme. Pour les trains, la même philosophie s’applique : comment éviter qu’ils tombent malades ? Revue de détail des méthodes de maintenance.

Comment s’assurer que les trains ne tomberont jamais malades ?
Maintenance corrective
Remplacement de petites pièces peu critiques et faciles à remplacer ou réparer lorsqu'elles tombent en panne.

Maintenance systématique
La maintenance est effectuée systématiquement, à intervalles réguliers, selon un calendrier fixe ou après une certaine distance parcourue.


Maintenance conditionnelle

Des capteurs mesurent l'usure de la pièce et indiquent quand elle doit être remplacée.


Maintenance prédictive

Cette maintenance nouvelle génération permet de vérifier en temps réel l’état de santé du matériel roulant, des infrastructures et des équipements de signalisation. Grâce aux données collectées, on peut prédire quand la pièce devra être remplacée et programmer les réparations de façon optimale.

La maintenance d’un train peut suivre plusieurs méthodes. Plus les pièces sont indispensables au bon fonctionnement du train, plus la maintenance doit être anticipée afin d’éviter l’immobilisation du train et limiter le temps passé à le réparer. La méthode la plus évoluée s’appuie sur la prévision de l’évolution de l’usure d’une pièce. Dans d’autres cas, la maintenance peut simplement remplacer les pièces défectueuses lorsqu’elles tombent en panne, ou encore effectuer cette opération à intervalle régulier, à titre préventif.

www.3minutesstop.alstom.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)