Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

Transports gratuits : dimanche, le Luxembourg sera le 1er pays au monde à sauter le pas

Dès dimanche, les habitants comme les visiteurs de passage et les dizaines de milliers de frontaliers ne paieront plus les déplacements dans les bus, tramways et trains du Grand-Duché. Une première mondiale pour un pays alors que la question anime la campagne des municipales en France.

Transports gratuits : dimanche, le Luxembourg sera le 1er pays au monde à sauter le pas
Quelques candidats aux élections municipales ont inscrit ce projet à leur programme de campagne. À Montpellier, notamment. Mais aussi à "Lyon, Bordeaux, Vienne, Besançon, Metz", liste RTL, quand Dunkerque a sauté le pas il y a une année, Niort également. Ceux qui vont en profiter dès dimanche, ce sont les habitants d'un pays tout entier, certes petit, mais tout de même : le Luxembourg.


200 000 travailleurs étrangers entrent dans le Grand-Duché chaque jour


À compter de ce dimanche 1er mars, le Grand-Duché ne fera plus payer l'usage de ses transports publics à aucun de ses 613 000 habitants, des touristes qui visitent son territoire comme des travailleurs transfrontaliers venant des Moselle allemande et française et de Belgique, chaque jour pour rallier, leurs entreprises. Ni le train, ni le tramway, pas davantage le bus.

Le petit Etat européen est le premier au monde à entrer dans cette logique, qui s'étendra à deux gares françaises, Audun-le-Tiche et Volmerange-les-Mines, intégrées au réseau luxembourgeois, pour les voyageurs de deuxième classe. Cela concerne 100 000 Français employés de sociétés luxembourgeoises, sur un total de 200 000 étrangers qui entrent quotidiennement dans le pays pour travailler.


Mesure sociale, environnementale, elle doit décongestionner les routes


Pourquoi rendre les transports gratuits ? Les liaisons autoroutières sont fréquemment saturées, côtés français et belges, notamment lorsque survient un accident qui entrave l'accès des frontaliers ou le retour à leur domicile. L'ambition de cette gratuité est de retirer des voitures du réseau routier en incitant les conducteurs à stationner dans des parkings d'échange et à basculer sur le train, le tram, l'autocar pour terminer leur parcours.

Elle est également d'améliorer la qualité de l'air et de nature sociale au profit des Luxembourgeois eux-mêmes. Le coût pour le Grand-Duché est estimé à 41 M€ par an. Qui investira en parallèle plus de 2 Md€ dans son réseau ferroviaire.

www.midilibre.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)