Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
Faiveley News

Faiveley Transport : sur les rails depuis cent ans

Le concepteur et fournisseur d’équipements et de systèmes ferroviaires Faiveley Transport est aussi centre mondial d’ingénierie à Saint-Pierre-des-Corps.

Faiveley Transport : sur les rails depuis cent ans
Alerte centenaire ! Faiveley vient en effet de fêter sa centième bougie, un siècle après sa création par Louis Faiveley. Quatre ans plus tard en 1923, celui-ci inventait le pantographe de type Z, le plus utilisé de nos jours pour le captage du courant par les locomotives. Le temps a passé et l’entreprise s’est hautement spécialisée dans de nombreux métiers d’équipementiers ferroviaires, avec les enregistreurs d’événements (ATESS), la vidéosurveillance, l’information voyageur, les portes, les pantographes, la climatisation, les convertisseurs statiques, le freinage ferroviaire.

Ces vingt dernières années ont accéléré la conquête de nombreux marchés à l’export : Allemagne, Chine, Brésil, Algérie. « Ici, nous avons cent quarante ingénieurs. Nous concevons et produisons depuis Saint-Pierre-des-Corps les systèmes informatiques, électriques, mécaniques et électroniques des portes de trains. Les constructeurs – Alstom, Bombardier par exemple – sont les donneurs d’ordres directs », explique Cédric Courrian, directeur général. Faiveley disposait par ailleurs d’une cinquantaine de sites, dans une vingtaine de pays.

Mais c’est à Saint-Pierre que se trouve le centre d’ingénierie mondial des portes. Lauréate du Top des entreprises en 2008, l’entreprise a été rachetée par l’Américain Wabtec en juillet 2015, le premier à avoir mis au point les systèmes de freinage des trains. Localement, Faiveley Transport travaille avec des prestataires comme Rustin (La Chartre-sur-le-Loir en Sarthe), la Cetil (Montbazon) et Eiffage Centre-Val de Loire.

Des chantiers sont en cours et mobilisent les équipes notamment à Paris sur les lignes 4 et 14 du RER. « Nous installons des portes en nuits courtes. Mais nos carnets de commandes représentent l’équivalent de 3,5 ans de chiffre d’affaires annuels avec, entre autres, les futurs TGV français et allemands », se félicite Cédric Courri

www.lanouvellerepublique.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)