Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

Bienvenue au pass Navigo Liberté +, connecté au compte bancaire (et adieu, bientôt, au ticket papier)

Ile-de-France Mobilités envisage de faire disparaître le ticket de métro à la fin de l’année 2020

Bienvenue au pass Navigo Liberté +, connecté au compte bancaire (et adieu, bientôt, au ticket papier)
Le programme Navigo Liberté + est proposé au grand public à partir d’aujourd’hui dans le réseau francilien.

Il permet, en liant son pass à son compte bancaire, de se faire prélever directement le prix du titre de transport sans avoir à acheter de ticket.

Petite révolution, le programme permettra de faire des correspondances entre différents modes de transport pendant une heure trente, chose impossible jusqu’alors.

Après les titres de transport sur smartphones et l’arrivée du pass Navigo Easy, la numérisation des tickets de bus et de métro se poursuit. Si bien que l’autorité des transports publics Ile-de-France Mobilités présente aujourd’hui son dernier-né : Navigo Liberté +. Après des tests menés auprès d’environ 3.000 utilisateurs, ce nouveau programme, relié directement au compte bancaire des voyageurs, entre en vigueur ce mercredi.


Navigo Liberté +, qu’est-ce que c’est ?


Tous les Franciliens connaissent le pass Navigo, qui permet de prendre tous les transports en commun dans la région. Il permet d’avoir un forfait journalier, hebdomadaire ou annuel. Liberté + s’adresse, lui, à ceux qui ne s’abonnent que de manière ponctuelle et qui utilisent régulièrement des tickets. En reliant son revenu d’identité bancaire (RIB) à son compte Navigo via le portail internet dédié, plus besoin de passer par la case distributeur. Il suffit de coller son pass à la borne du bus ou du métro pour voir le montant du titre de transport (1.49 euro) prélevé sur son compte bancaire le 15 du mois suivant.

Qu’est-ce que ça change ?

Le pass Navigo ne permet de charger qu’un abonnement. Et s’il n’est pas renouvelé, il faut alors acheter des tickets en papier. Il est possible de s’en dispenser en utilisant un pass Navigo Easy, mais celui-ci coûte 2 euros à l’achat, est anonyme et doit être rechargé au distributeur. Ce qui implique de se souvenir du nombre de tickets restants et de faire la queue pour le recharger.

Le pass Navigo Liberté + entend éviter ces opérations. Laurent Probst, directeur général d’Ile-de-France Mobilités, confirme : « Même sans abonnement, les usagers pourront directement passer une borne pour le prix d’un titre de transport. » Celui-ci est d’ailleurs inférieur à un ticket à l’unité (1.90 euro), et même en carnet de 10 (16.90 euros, soit 1.69 euros l’unité).

Avantage du nouveau programme : les correspondances entre différents moyens de transport seront désormais valables pendant une heure trente. Alors qu’actuellement, avec un ticket, impossible de passer d’un bus à un métro, ou d’un métro à un tram sans devoir en valider un nouveau.

Le pass Navigo Liberté +, dont le coût de souscription est gratuit pour le lancement, mais est en réalité de 8 euros, doit également permettre de désengorger les files devant les distributeurs le premier de chaque mois. « Les usagers les plus pressés (ou les moins patients) pourront passer la borne directement, et recharger leur forfait mensuel plus tard dans la journée ou dans le mois », reprend Laurent Probst.


Quels services et lignes de transport sont pris en compte ?


Dans un premier temps, Navigo Liberté + concernera toutes les lignes du métro, le RER et les trains dans la zone 1 (Paris), toutes les lignes de bus (sauf les Noctiliens et les lignes à tarification spéciale), les lignes Orlybus et RoissyBus (sauf Orlyval), les lignes de tram et Tzen (sauf Tram 4 et tram Express 11) et le funiculaire de Montmartre. Laurent Probst assure que toutes les lignes RER seront concernées d’ici à 2020, et tous les trains de la région (transiliens) d’ici à 2021. Il met en avant les investissements nécessaires : « Nous estimons à 440 millions d’euros le coût total de la numérisation de la billétique, d’ici à 2024. »


Comment y souscrire ? Faut-il changer de carte ?


Il est possible de souscrire au programme Navigo Liberté + en allant sur Internet ou en se rendant en guichet, agence RATP ou SNCF - soit les sites où il est déjà possible d’acquérir un pass Navigo –, en se munissant de ses coordonnées bancaires BIC et IBAN.

Le programme n’est disponible que sur les pass les plus récents. Pour savoir si le vôtre est éligible, il suffit de rentrer son numéro sur le site internet. Dans le cas contraire, la RATP organisera automatiquement l’envoi d’une nouvelle carte à votre adresse postale. Et en cas de vol, pas de panique, le débit maximum possible sur un pass ne sera que de 7.50 euros par jour à partir de décembre. Au-delà, il sera bloqué. « Il suffira de le faire désactiver et d’en demander un nouveau », explique Laurent Probst.

Le pass Navigo liberté + signifie-t-il la disparition du ticket en carton ?

L’un des objectifs avoués d’Ile-de-France Mobilités est de se passer, à terme, du ticket papier. Sur le modèle de ce qui se fait à Londres avec l’Oyster card, il devra donc disparaître, remplacé par les pass Navigo Liberté + et Navigo Easy. Les 550 millions de tickets en carton délivrés chaque année en Ile-de-France représentent en effet des coûts économiques et écologiques importants. D’autant que 5.5 millions, démagnétisés, ne servent pas au final.

Le directeur général affirme que le passage progressif du carton au numérique « sera scruté de près ». Et si le taux de conversion s’avère concluant, Ile-de-France Mobilités envisage de faire disparaître le ticket de métro à la fin de l’année 2020.

www.20minutes.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)