Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
IDF News

Qualité de l'air dans le métro et le RER : La Région Ile-de-France mobilisée pour répondre aux attentes légitimes des Franciliens

Après la publication d'une étude de l'association Respire sur la qualité de l'air dans le métro et le RER, la Région Ile-de-France missionne Airparif pour la réalisation d'une étude indépendante.

Qualité de l'air dans le métro et le RER : La Région Ile-de-France mobilisée pour répondre aux attentes légitimes des Franciliens

La santé environnementale est au cœur de nos priorités avec Valérie Pécresse! Elle couvre un vaste champ mais c'est avant tout l'air que nous respirons y compris dans les transports en commun. C'est la raison pour laquelle, parallèlement au plan de 10 mds€ d'Ile-de-France Mobilités pour remplacer les matériels roulants des RER B, D et E et celui de 200 M€ pour remplacer les extracteurs d'air, nous déployons à la Région des moyens complémentaires pour mener des expérimentations et évaluer la qualité de l'air.

Nous avons ainsi lancé un appel à projet de 1 million d'euros pour expérimenter différentes solutions de dépollution. Sur 17 candidats, 5 lauréats ont été retenus dès 2019. Plusieurs tests utilisant des technologies innovantes sont donc en cours dans plusieurs stations.

2 solutions ont d'ores et déjà prouvé leur efficacité :

- la première consiste à implanter sur le quai des stations un appareil de filtrage par ionisation positive, comme ceux mis en place par Suez à la station Alexandre Dumas et par Air Liquide à la station Foch : 20% à 30% des particules fines sont ainsi capturées à proximité de l'appareil de filtrage

- la deuxième solution, développée en partenariat entre la SNCF et Tallano, permet de capter les particules issues du freinage du métro juste derrière les freins via une sorte de petit aspirateur. On observe une réduction des particules à la source de près de deux tiers.

« Nous serons particulièrement vigilants à ce que la RATP entretienne les dispositifs de mesure mis en place et publie ses données », indique Jean-Philippe Dugoin-Clément.

« Dès cette année, nous lancerons des solutions de purification de l'air testées, en les améliorant pour limiter l'encombrement sur les quais ainsi que le bruit. Notre objectif est d'installer des solutions de nettoyage de l'air dans les vingt stations les plus polluées des transports en commun franciliens ».

C'est dans cette même logique que nous missionnons aujourd'hui Airparif, en lien avec la RATP, pour mener une étude indépendante sur le système de mesure de la qualité de l'air dans le métro parisien, pour s'assurer du bon état de fonctionnement des capteurs, ainsi que de la complétude des données recueillies et publiées.

L'amélioration de la qualité de l'air nécessite un travail de fond sur le moyen/long terme. Notre objectif est clair et réaliste, nous souhaitons d'ici 2033 dépolluer l'air dans les espaces souterrains du métro et du RER et répondre ainsi aux attentes légitimes des Franciliens.

www.iledefrance-mobilites.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)