Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
AFRA News

L’Association française du Rail (AFRA) salue la place consacrée au transport ferroviaire dans le plan de relance et reste dans l'attente de précisions

En annonçant une enveloppe de 4,7 milliards pour accroître et améliorer l'offre ferroviaire, le Premier Ministre confirme l'ambition affichée du gouvernement en faveur de la filière ferroviaire, dans la continuité des déclarations du Président de la République, des propositions de la Convention citoyenne pour le climat et du Green Deal Européen.

L’Association française du Rail (AFRA) salue la place consacrée au transport ferroviaire dans le plan de relance et reste dans l'attente de précisions

Avec 40% de l'enveloppe destinée aux transports dans le plan de relance d'ici 2022, le rail est incontestablement une des priorités du gouvernement, et apparaît comme un levier essentiel pour relancer une économie qui concilie production et climat, un relais de croissance et d'emplois. Il occupe désormais une place centrale dans les politiques publiques pour sortir de la crise et renforcer la cohésion sociale du territoire.

L’AFRA, qui a toujours considéré que la qualité et la fiabilité du réseau sont essentielles pour l'attractivité du transport ferroviaire de voyageurs comme de marchandises, se réjouit des moyens accordés au gestionnaire d'infrastructures pour mettre en œuvre les actions d'amélioration et de modernisation du réseau et de la desserte des territoires qui bénéficieront à tous : opérateur historique et nouveaux entrants. Aussi, il est important que l'indépendance de SNCF Réseau soit garantie dans le cadre de l'ouverture à la concurrence.

Au-delà des annonces relatives aux mesures d'urgence en faveur du fret ferroviaire avec la prise en charge par l'État des péages pour le 2ème semestre 2020 et leur division par deux en 2021, l’AFRA reste dans l'attente de précisions quant à la répartition de l'enveloppe consacrée au ferroviaire et au calendrier de mise en œuvre.

L’AFRA se félicite des annonces faites quant à l'accompagnement des futurs trains de nuit qui est un enjeu important pour le développement du territoire. Il ne faut pas que cette initiative se fasse au détriment des acteurs présents. Il est souhaitable que ces projets se fassent dans un contexte non discriminatoire pour la concurrence en place ou à venir. Le rôle du régulateur est essentiel dans un tel contexte.

« L’AFRA se réjouit de ces nouveaux pas en avant vers la concrétisation des orientations annoncées par le chef de l’État le 14 juillet, mais sera attentive au caractère non discriminatoire du plan qui doit répondre aux besoins réels de l'ensemble des opérateurs pour leur permettre de s'en emparer et d'assurer un relais de croissance et d'emplois » déclare Claude Steinmetz, Président de l’AFRA.

À propos de l’AFRA
L’Association Française du Rail (AFRA) rassemble les opérateurs alternatifs à la SNCF : Transdev, Transdev Rail, Trenitalia / Thello, Deutsche Bahn/Arriva, actives dans le transport de voyageurs ; Colas Rail, ETF Services, Euro Cargo Rail, Europorte (groupe Getlink), ETMF, LINEAS, RegioRail, T3M, Froidcombi, VFLI entreprises spécialisées dans le fret ferroviaire et le transport combiné ; Vossloh, Bombardier constructeurs de matériel ferroviaire, Objectif OFP, Moreno et Akiem.

www.assorail.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)