Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
MEDIAWORLD

Déconfinement : la SNCF face à la pénurie de cheminots

Si la SNCF prévoit une hausse de son trafic, 45 000 cheminots manquent encore à l'appel pour ce lundi 11 mai, explique « Le Parisien ».

Déconfinement : la SNCF face à la pénurie de cheminots
C'est un paramètre inattendu qui menace de faire dérouiller la reprise du transport ferroviaire ce lundi 11 mai en France. Alors que le déconfinement s'amorce dans l'Hexagone, les transports en commun, SNCF et RATP en tête, vont augmenter progressivement leur offre. Mais, du côté du rail, les effectifs pourraient être insuffisants, explique Le Parisien. De quoi sérieusement compliquer la remise en marche de l'activité.

Pour cette reprise de l'activité, la SNCF va devoir se plier à quelques conditions très particulières. Ainsi, le masque sera obligatoire et la distanciation sociale de rigueur à bord des trains. L'entreprise ferroviaire va aussi devoir gérer les flux de passagers dans les grandes gares du territoire. Mais la plus grande inconnue se trouve peut-être finalement du côté des cheminots. La semaine dernière, la SNCF annonçait que 100 000 cheminots seraient mobilisés ce lundi afin d'assurer l'offre de transport. Un chiffre largement supérieur à ces dernières semaines alors que seulement 15 000 travaillaient depuis le début du confinement. Oui mais voilà, 45 000 cheminots manquent encore à l'appel.


Congés, Covid-19 et droit de retrait


Comment expliquer un tel différentiel ? Le premier paramètre entrant en ligne de compte est bien entendu le coronavirus. Certains employés de la SNCF pourraient ainsi être absents si leurs enfants ne retournaient pas à l'école. D'autres ont la santé fragile et pourraient donc être en danger. « Ces 20 à 30 % de cheminots vont nous manquer. Ce sont des effectifs en moins, mais avec du travail en plus. À chaque changement de cabine, les conducteurs devront désormais la nettoyer », détaille Fabien Villedieu, de SUD-Rail, au Parisien. Un autre élément qui pourrait peser sur les effectifs à la SNCF est celui du droit de retrait. Gare Saint-Lazare, le syndicat SUD-Rail pousse l'affaire en justice pour mise en danger de la vie d'autrui. Enfin, jours de congé et repos jouent aussi un rôle.

La SNCF a annoncé samedi soir que 55 % des TER, 35 % des TGV et 25 % des Intercités seront en circulation ce lundi 11 mai. Par ailleurs, 60 % des Transilien vont rouler en moyenne sur le créneau 6 heures-22 heures. Pour un retour à la normale, il faudra sans doute attendre courant juin.

www.lepoint.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)