Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
Generale Costruzioni Ferroviarie News

PROJET EXÉCUTIF POUR LA MODERNISATION DE LATINA-FORMIA

Plus moderne, sûre et efficace. Le futur de la Latina-Formia est défini de manière détaillée dans le projet exécutif en cours d'élaboration qui prévoit la réalisation du nouveau Système central informatisé multiposte pour la gestion du trafic ferroviaire sur le tronçon de 67 kilomètres de la ligne ferroviaire Rome - Naples.

PROJET EXÉCUTIF POUR LA MODERNISATION DE LATINA-FORMIA

L'intervention de modernisation, articulée et complexe, sera réalisée par GCF et Bombardier en vertu d’un regroupement temporaire d’entreprises. Elle a été programmée par Italferr dans le cadre des interventions de « modernisation et banalisation du régime de circulation sur le tronçon Campoleone - Villa Literno ».

« Il sera non seulement procédé au remplacement de l’actuel système de bloc automatique électromécanique « classique » par un ACCM efficace à sous-système de distanciation de type BAcf, explique Alessandro Sanna, directeur technique de GCF, mais également à une série substantielle de travaux d’adaptation qui concerneront l’armement ferroviaire, la traction ferroviaire, les télécommunications, la LFM (Lumière et force motrice) et des installations industrielles, ainsi que la construction de nouveaux bâtiments, la rénovation de bâtiments existants et la réalisation d’ouvrages civils : quais, passages souterrains, murs de soutènement,... ».


LES INSTALLATIONS D’IS PRÉVUS

En ce qui concerne les installations d’IS, le nouvel ACCM sera constitué d’un Poste central multiposte (PCM) installé dans les locaux de Roma Termini, de six Postes périphériques multiposte (PP/ACC ou PPM) dans les gares de Latina, Sezze, Priverno-Fossanova, Monte S. Biagio-Terracina, Fondi-Sperlonga et Formia-Gaeta, et de Postes périphériques de tronçon (PPT) installés sur la ligne : 40 PBA dans des armoires en acier disposées le long de la ligne et 4 abris à l’embouchure des tunnels Vivola et Montorso, tous deux de plus de 5 kilomètres de long.

L’ensemble du tronçon sera équipé d’un Bloc Automatique émulé RSC à 3 aspects sur la voie de gauche et à deux aspects sur celle de droite. Alimenté par une dorsale unique à 1000 V, il sera de type « distribué », c'est-à-dire avec un actionnement déporté près des jonctions/signaux.

« En pratique, explique le Directeur Alessandro Sanna, le passage des trains, tant dans le sens « légal » sur la voie de gauche que dans le sens « illégal » sur la voie de droite, pourra être surveillé en continu par les PPT qui, positionnés tous les 1350 m de voie, commanderont le trafic de manière automatique grâce à leur capacité à identifier, et protéger par des feux rouges, les éventuelles anomalies de passage, et à arrêter la marche des trains à l'aide du système SCMT avec de grandes marges de sécurité ».


ACTIVITÉS CORRÉLÉES : INSTALLATIONS, ARMEMENT, TRACTION ÉLECTRIQUE, OUVRAGES CIVILS

L'installation de l’ACCM s’accompagnera d’une série remarquable de travaux qui, dans les 6 gares concernées (ainsi que dans l’arrêt d’ITRI), comporteront, selon le cas, des modifications des PRG existants (à l’exception de la gare de Latina) pour les adaptations nécessaires des installations et pour le construction ex novo ou la rénovation de bâtiments destinés à accueillir les futurs appareillages des postes périphériques, les installations LFM et d’alimentation des bâtiments techniques, les installations de télécommunication, de téléphonie sélective (VOIP) et de diffusion sonore, les équipements mécaniques de sûreté et de sécurité (ventilation et climatisation, hydro-sanitaires, détection incendie, contrôle des accès et anti-intrusion).

Enfin, dans chacun des sites concernés, de nombreuses activités mixtes de modification du plan des rails, telles que la démolition et la construction de nouvelles voies et aiguillages (50 environ), et la réalisation consécutive de nouvelles lignes de traction électrique, sont prévues dans une optique de renforcement et d'accélération du trafic ferroviaire. Ces ouvrages seront à leur tour complétés par des travaux d’adaptation ou de construction de nouveaux quais, l'édification de murs de soutènement et, dans le cas de Priverno, le prolongement du passage souterrain et la réalisation d’un nouvel abri de 70 mètres environ.

www.generalecostruzioniferroviarie.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)