fren

Des drones pour surveiller les réseaux

  • Des drones pour surveiller les réseaux

    Des drones pour surveiller les réseaux

    Les drones, au service des réseaux, qu’ils soient électriques ou ferrés ? Pour les opérateurs de réseaux, les drones permettent d’inspecter des milliers de kilomètres de câbles électriques, de lignes de trains ou de gazoducs, à moindre frais, plus efficacement et en toute sécurité.

    Depuis 2015, la SNCF a aussi recours aux drones (achetés ou construits sur mesure, et supervisés par un “pôle” dédié), pour inspecter les installations de son réseau ferré (rails, maintenance végétation, parois rocheuses menaçant de s’ébouler le long des voies, toitures de train ou de gares), effectuer des relevés topographiques pour le renouvellement des voies, et détecter des actes de malveillance (notamment le vol de câbles) – en soutien des équipes au sol. La compagnie ferroviaire envisage en outre d’utiliser des drones pour les inventaires de ses entrepôts.

    A noter que pour surveiller son réseau de voies ferrées et réaliser des cartographies, la SNCF bénéficie, contrairement à ERDF, d’une dérogation unique de la DGAC (direction générale de l’aviation civile), qui lui permet de faire voler certains drones (conçus par Delair-Tech) hors de portée de vue du pilote, jusqu’à 100 kilomètres. Il est ainsi possible de faire réaliser aux drones de longues missions, et ainsi de réaliser des inspections moins coûteuses, plus rapides et plus efficaces.

Retour