fren

Trains normands : des lignes ouvertes à la concurrence

  • Trains normands : des lignes ouvertes à la concurrence

    Trains normands : des lignes ouvertes à la concurrence

    La SNCF gardera-t-elle le monopole des trains en Normandie ? Peut-être pas. Hervé Morin, le président centriste de la Région Normandie, veut profiter de la possibilité faite aux Régions d’attribuer des lignes à un opérateur privé. Il l’a annoncé à Ouest-France.

     

     

    Le nouveau pacte ferroviaire offre la possibilité aux Régions de confier leurs trains à des concurrents de la SNCF à partir de 2019.

     

    Cette possibilité, le président de la Région Normandie, Hervé Morin, qui a déjà décidé de prendre la gouvernance de cinq lignes Intercités normandes pour améliorer la qualité du trafic ferroviaire, compte bien en profiter.

     

     

    « Nous ouvrirons à la concurrence une ou deux lignes », a annoncé le centriste à  Ouest-France.  Le choix de ces lignes sera fait  « en début d’année prochaine ».

     

    Plusieurs critères doivent être pris en compte. Certains sont techniques,  « puisqu’il faut réussir à individualiser une ligne, cela ne peut pas se faire là où il y a trop de connexions » . D’autres économiques, bien sûr.

     

    La décision finale devrait être actée en 2020, année de signature de la convention avec la SNCF intégrant la reprise de gouvernance des lignes Intercités par la Région et l’évolution de l’ensemble de l’offre de mobilité en Normandie.

     

     

    Les premiers trains privés pourraient circuler sur les voies normandes à partir de 2023.

     

     

    Source: Ouest France

     

Retour