fren

Thalys crée une troisième classe

  • Thalys crée une troisième classe

    Thalys crée une troisième classe

    A partir du 12 septembre, Thalys propose un bouleversement de sa grille tarifaire en introduisant une troisième classe de transport. Explications.

     

     

    Aujourd’hui pour voyager avec Thalys, il faut choisir entre la classe «Standard», l’équivalent de la seconde, et «Confort1», l’équivalent de la première. En vente à partir du 12 septembre pour des déplacements après le 10 décembre, si la classe Standard reste inchangée c’est la première classe qui sera divisée en deux catégories: une «Premium» offrant une restauration à la place et une «Confort» sans service. Cette évolution s’accompagne d’une modification de la grille tarifaire.

     

    En Standard, on aura le choix entre des prix Mini, ni modifiables ni échangeables, qui par exemple sur un Paris-Bruxelles s’échelonneront entre 29 et 49 euros (attention ils sont très vite épuisés, le nombre de places étant très limité) ou des billets «semi flex» dont les prix varient de 52 à 99 euros sur un Paris-Bruxelles. Désormais les semi flex sont échangeables jusqu’au jour de départ moyennant une taxe de 15 € en plus du réajustement tarifaire si le prix payé à l’achat n’est plus disponible.

     

     

     

    Un surcoût en cas de changement
    A noter que jusqu’à présent ce changement était gratuit mais possible uniquement jusqu’à la veille du départ. Si cette nouveauté offre au voyageur davantage de souplesse pour son voyage, elle s’accompagne d’un surcoût non négligeable en cas de changement. Il n’existe en effet toujours pas de billet flex en seconde permettant de prendre le train de son choix à la dernière minute. La même règle tarifaire s’applique au niveau «Confort» – sans restauration – dont les prix vont de 55 à 115 euros. Enfin pour pouvoir modifier en toute facilité son voyage, la seule solution reste d’acheter des billets «Premium», dont les prix vont de 115 euros à 145.

     

    D’autre part, ces changements affectent aussi les détenteurs de cartes Thalys: alors qu’elle offrait la possibilité de prendre sans surcoût un autre train avant ou après celui réservé, cet avantage ne bénéficiera désormais qu’aux statuts Gold et Platinium. Et si vous êtes détenteur de la carte Très Grand voyageur de la SNCF ou Carte blanche d’Eurostar, n’espérez pas profiter de leurs avantages sur les trains Thalys. En effet, bien que Thalys et Eurostar appartiennent en partie à la SNCF, les avantages de l’une ou l’autre de ces cartes ne sont pas transversaux!

     

     

     

    Deux services après-vente
    Bien qu’elle ne soit désormais plus seulement une marque mais qu’elle soit devenue une entreprise ferroviaire à part entière, Thalys ne vend pas directement ses billets et s’appuie pour cela sur ses deux partenaires que sont en France la SNCF et en Belgique la SNCB. Or ces deux entreprises ne proposent pas le même service d’ «après-vente», entendez de modification des billets. A la SNCF, seul celui qui a acheté le billet peut le modifier. D’où ces situations parfois absurdes: vous travaillez pour une PME et vous voulez changer de train ; sans les coordonnées de la carte bancaire qui a servi à payer le billet, il vous sera impossible de le modifier! A la SNCB en revanche, c’est le passager qui peut modifier son billet quel qu’ait été le mode de paiement du billet original. Un conseil donc: achetez plutôt vos billets auprès de la SNCB. C’est très simple: sur le site Thalys.com, au lieu de choisir le pays France et la langue française, choisissez le pays Belgique et la langue française et c’est ainsi la SNCB qui émettra votre billet. Sachez aussi que désormais le centre d’appel Thalys à Bruxelles accepte de modifier tous les billets et que les numéros surtaxés vont disparaître à l’automne au profit de numéros avec un coût local.

     
    Enfin, plutôt que de moduler plus fortement ses prix au moyen du Yield Management, (il est quasiment impossible de trouver un petit prix quelques jours avant le départ même si le train n’est pas plein), Thalys a décidé de créer sa propre low cost: «Izy». Partant de la constatation que le coût de la circulation sur la ligne à grande vitesse en France pouvait constituer jusqu’à 40% du prix d’un billet, Izy roule vite en Belgique et prend pour la fin du parcours la ligne classique en France. Le temps de parcours est donc de 2h15 au lieu de 1h25 avec Thalys. Mais les prix sont imbattables à partir de 19 euros pour une place assise en seconde et 29 en première. Malheureusement en semaine une seule circulation dans chaque sens en semaine est programmée.

     

    Source: Le Figaro

Retour