fren

Ligne D du métro de Lyon : SPIE remporte le contrat d’installation de la vidéosurveillance en temps réel

  • Ligne D du métro de Lyon : SPIE remporte le contrat d’installation de la vidéosurveillance en temps réel

    Ligne D du métro de Lyon : SPIE remporte le contrat d’installation de la vidéosurveillance en temps réel

    Au cœur de ce dispositif : l’utilisation d’une technologie radio avancée, une

    première en France

     

    SPIE Sud-Est annonce la signature d’un nouveau contrat

    avec le Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise

    (Sytral) portant sur le déploiement du dispositif complet de vidéosurveillance des

    rames circulant sur la ligne D du métro lyonnais.

     

    Ce contrat signé par SPIE Sud-Est, mandataire d’un groupement solidaire avec ROIRET

    Transport, prévoit le déploiement de 576 caméras dans l’ensemble des rames de la

    ligne D (16 caméras pour chacune des 36 rames en circulation) ainsi que du système

    de communication sol/bord permettant la transmission « en live » des images vers le PC

    Sécurité du réseau des Transports en Commun Lyonnais. Cette opération prend place

    dans le cadre des évolutions système participant à l’amélioration du métro de Lyon

    tout en permettant de renforcer la sécurité des personnes et des biens.

     

    Une première en France : l’utilisation d’une technologie radio mobilité avancée pour

    la transmission des flux et données entre le sol et les rames en circulation.

     

    Afin d’assurer un acheminement optimal des flux d’images demandés par le PC

    Sécurité, SPIE Sud-Est a proposé au Sytral la mise en œuvre d’un système radio

    permettant à une rame en circulation de maintenir en permanence et sans coupure son

    lien de communication avec l’infrastructure antennaire déployée au sol.

     

    « C’est une première en France. Habituellement c’est le Wifi qui est proposé pour

    assurer une liaison sol/bord. Après avoir étudié tous les aspects intervenant dans

    le choix d’un support de communication en mobilité, nous avons opté pour cette

    technologie radio avancée. C’est après avoir pu évaluer une récente application

    déployée en Italie que nous avons confirmé notre décision  »

    précise Pierre Des Rieux, responsable d’études au sein de la direction

    opérationnelle IET* de SPIE Sud-Est. Par ailleurs, soucieux de pérenniser ses

    investissements en optimisant la capacité de services du réseau sol déjà déployé, le

    Sytral a demandé à SPIE de faire migrer celui-ci vers un environnement MPLS (Multi

    Protocole Label Switching). Ce protocole est apte à transporter et relier en toute

    sécurité les futures applications informatiques (hors pilotage automatique) qui

    accompagneront l’automatisation intégrale de la ligne B, dotée à cette occasion d’un

    nouveau parc de matériel roulant.

Retour