fren

Fermetures du RER A parisien

  • Fermetures du RER A parisien

    A partir de 2015 et jusqu’en 2021, des interruptions de trafic sont programmées chaque été sur la ligne du RER A de Paris. Les fermetures porteront chaque année sur différentes portions de la ligne entre les gares de Nanterre-Université et de Vincennes. Les gares encadrant ces zones de travaux deviendront alors des terminus provisoires.
    En 2015, du samedi 25 juillet au dimanche 23 août inclus, le trafic sera totalement interrompu entre les gares d’Auber et de La Défense dans les deux sens, ce qui permettra le renouvellement total de 4,3 km de voies et de 2 appareils de voies.
    Le programme prévoit un séquencement sur 7 ans qui limite, chaque année en juillet et en août, la zone de chantier au strict nécessaire:
    • 2015: entre La Défense et Auber;
    • De 2016 à 2018: entre La Défense et Nation, des phases de travaux limitées à 4 semaines quand le trafic connaît son plus bas niveau, avec une interruption totale du trafic, tout en maintenant l’exploitation de la ligne de part et d’autres des sections en travaux;
    • De 2019 à 2021: entre Auber et Vincennes, puis entre Nanterre-Université et Charles de Gaulle-Étoile, des travaux réalisés en « nuits longues » (22h30-5h00) sur une durée de 7 à 9 semaines, qui permettront de maintenir le trafic jusqu’à 22h30; il reprendra tous les matins aux heures habituelles.
    Le choix opéré par la RATP d’interrompre totalement le trafic chaque été pendant 4 semaines de 2015 à 2018 puis en nuits longues de 2019 à 2021 correspond à la meilleure solution possible afin de réduire au maximum la gêne occasionnée pour les voyageurs. Les travaux ont lieu en été, période pendant laquelle le trafic est le plus faible de l’année. Par ailleurs, l’interruption du service en période estivale permet au chantier d’avancer plus rapidement afin de respecter le calendrier 2015-2021 du programme de renouvellement des voies. En effet, des travaux réalisés uniquement la nuit et/ou en week-end auraient entraîné une rallonge du chantier de 10 à 12 ans, ce qui n’était pas concevable sur une des lignes les plus fréquentées au monde.

Retour