fren

D’excellents résultats pour Alstom au premier semestre 2017/18

  • D’excellents résultats pour Alstom au premier semestre 2017/18

    D’excellents résultats pour Alstom au premier semestre 2017/18

    Entre le 1er avril 2017 et le 30 septembre 2017, Alstom a enregistré 3,2 milliards d’euros de commandes. Le chiffre d’affaires du Groupe, à 3,8 milliards d’euros, a progressé de 5 % en organique.

    Le résultat d’exploitation ajusté s’est élevé à 231 millions d’euros, en progression de 16 % par rapport à l’année dernière, soit une marge de 6,2 %.

    Le résultat net (part du Groupe) a atteint 213 millions d’euros. Alstom dispose d’un bilan très solide. Au cours du premier semestre 2017/18, le cash-flow libre s’est élevé à 227 millions d’euros.

     

     

     

    La stratégie 2020 en marche
    La stratégie 2020 d’Alstom repose sur les cinq piliers suivants :

     

    1. Une organisation orientée client

    Le Groupe a enregistré un niveau de commandes de 3 170 millions d’euros au cours du premier semestre de l’exercice fiscal 2017/18. L’année dernière, les commandes s’élevaient  à 6 212 millions d’euros et incluaient plusieurs gros contrats dont la nouvelle génération de trains à grande vitesse avec Amtrak aux Etats-Unis et l’extension de la ligne rouge du métro de Dubaï avec RTA aux Emirats Arabes Unis.

    Ce semestre, Alstom a signé des contrats dans l’ensemble des régions, dont deux contrats au Canada pour près de 100 véhicules légers sur rail, un premier contrat de système de métro au Vietnam, un contrat de système de métro aux Philippines, des contrats pour la fourniture de trains régionaux en Italie, au Sénégal et en Allemagne, un contrat de maintenance en Suède, ainsi qu’un projet de modernisation de flotte aux Etats-Unis.

    A 32,7 milliards d’euros au 30 septembre 2017, le carnet de commandes offre une bonne visibilité sur le chiffre d’affaires à venir.

     

     

    2. Une gamme complète de solutions

    Au cours du premier semestre de l’exercice 2017/18, le chiffre d’affaires d’Alstom a atteint 3 756 millions d’euros, en hausse de 5 % (5 % à périmètre et taux de change constants).

    Les activités de signalisation, systèmes et services représentaient 57 % du chiffre d’affaires au premier semestre 2017/18, en ligne avec l’objectif de 60 % en 2020. Le chiffre d’affaires de l’activité systèmes a augmenté de près de 60 % grâce à l’avancement des systèmes de métro de Riyad et de Dubaï. Les activités signalisation et services ont légèrement diminué, impactées par un effet de change défavorable au Royaume-Uni, ainsi que la fin progressive de certains projets. L’activité matériels roulants est restée stable à 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires avec notamment les livraisons de trains régionaux et à grande vitesse en Europe, le début du projet Amtrak aux Etats-Unis, l’exécution en cours du projet PRASA en Afrique du Sud et des livraisons de tramways en Algérie.

     

     

    3. L’innovation créatrice de valeur

    Alstom a maintenu son niveau de recherche et développement (dépenses brutes) à 101 millions d’euros, soit 2,7 % du chiffre d’affaires, au cours du premier semestre de l’année fiscale 2017/18. Les principaux programmes sont le renouvellement des gammes de matériels roulants, la signalisation et la maintenance prédictive. Pour répondre aux nouveaux besoins des opérateurs et des voyageurs, Alstom a dévoilé en avril 2017 plusieurs technologies pour une mobilité plus intelligente, telles que Mastria, la première solution de supervision multimodale. Alstom et Airbus ont par ailleurs signé un accord de coopération stratégique dans le domaine de la cybersécurité. Plus récemment, Alstom et NTL ont reçu le prix Innovation pour Aptis, leur nouvelle expérience de mobilité, lors du salon Busworld en Belgique.

     

     

    4. L’excellence opérationnelle et environnementale

    Alstom a généré un résultat d’exploitation ajusté de 231 millions d’euros au premier semestre 2017/18 comparé à 200 millions d’euros l’année précédente, soit une hausse de 16 %. La marge d’exploitation ajustée s’est établie à 6,2 %, contre 5,6 % l’année précédente. Cette progression continue résulte d’une augmentation des volumes et des actions en cours pour l’excellence opérationnelle. Le résultat net (part du Groupe) a atteint 213 millions d’euros.

    En septembre 2017, Alstom a amélioré sa note dans les indices Dow Jones Sustainability, Monde et Europe avec une note globale de 80 sur 100 au classement DJSI, soit deux points de plus par rapport à l’an dernier. Enfin, en octobre 2017, Alstom a obtenu un « B » au questionnaire du CDP sur le changement climatique.

     

     

    5.Une culture fondée sur la diversité et l’entrepreneuriat

    Pour être à l’image de ses passagers, Alstom a l’ambition d’accroître la diversité de ses effectifs. Les collaborateurs Alstom, où qu’ils soient dans le monde, partagent tous la même culture, soutenue par des valeurs éthiques et d’intégrité fortes. En juin 2017, Alstom a obtenu la certification ISO 37001 pour son système de management anticorruption, ce qui confirme son engagement dans la lutte contre la corruption.

     

     

     
    Un bilan solide
    Au cours du premier semestre de l’exercice fiscal 2017/18, le cash-flow libre du Groupe était positif à 227 millions d’euros, bénéficiant des impacts du programme Cash Focus et du profil favorable de cash de plusieurs projets.

    Alstom a porté ses investissements à 80 millions d’euros au cours du premier semestre 2017/18, comparé à 43 millions d’euros l’année précédente. A fin septembre 2017, le montant cumulé des investissements de transformation s’élevaient à 100 millions d’euros, sur une enveloppe d’environ 300 millions d’euros, avec notamment la progression de la construction des usines en Afrique du Sud et en Inde.

    La dette nette d’Alstom s’élevait à 101 millions d’euros au 30 septembre 2017, contre 208 millions d’euros au 31 mars 2017. Enfin, les capitaux propres atteignaient 3 787 millions d’euros au 30 septembre 2017, contre 3 713 millions d’euros au 31 mars 2017

     

     

     

    La création d’un leader global dans la Mobilité
    Le 26 septembre 2017, Siemens et Alstom ont signé un protocole d’accord pour combiner les activités mobilité de Siemens, incluant sa traction ferroviaire, avec Alstom. La transaction réunit deux acteurs innovants du marché ferroviaire au sein d’une entité qui offrira de la valeur pour les clients et un potentiel opérationnel unique. Les deux activités sont largement complémentaires en termes d’activités et de présence géographique.

     

     

     

    Gouvernance
    Conformément aux annonces faites le 26 septembre 2017, l’Etat Français n’a pas exercé les options d’achat dont il bénéficiait sur les titres Alstom détenus par Bouygues et a procédé le 17 octobre 2017 à leur restitution. Selon la déclaration publiée par l’AMF le 25 octobre 2017, Bouygues détient 62 086 226 actions et 65 347 092 droits de vote soit 28,15 % du capital et 28,95 % des droits de vote de la Société. Dans ce contexte, Pascal Faure a présenté sa démission de son mandat d’administrateur d’Alstom. Ainsi, le Conseil d’administration d’Alstom est désormais composé de 13 administrateurs dont 6 femmes (46 %) et 7 administrateurs indépendants (54 %).

     

     

     

    Des objectifs confirmés pour 2020
    D’ici 2020, le chiffre d’affaires devrait connaître une croissance organique de 5 % par an.
    La marge d’exploitation ajustée devrait atteindre environ 7 % en 2020 tirée par le volume, le mix produit et les impacts des actions d’excellence opérationnelle.
    A partir de 2020, Alstom s’attend à une conversion d’environ 100 % du résultat net en cash-flow libre.

Retour