fren

Technicentre SNCF de Vénissieux : dans les coulisses du chantier

  • Technicentre SNCF de Vénissieux : dans les coulisses du chantier

    Technicentre SNCF de Vénissieux : dans les coulisses du chantier

    Sur près de 9 hectares à côté de la gare de Vénissieux, la SNCF installera en 2019 son futur centre national de maintenance des moteurs électriques, des convertisseurs et des cartes électroniques. Reportage au cœur du chantier.

     

     

    Avec celui du Puisoz, c’est le chantier le plus important de la ville, et l’un des plus vastes en cours dans la Métropole : la SNCF aménage son technicentre sur 8,5 hectares de terrain, juste derrière la gare de Vénissieux. Depuis les quais du T4, impossible de louper la « pousse » du bâtiment ingénierie, dont les fenêtres sont déjà posées. L’été prochain, il prendra le relais du vieux technicentre d’Oullins.

     

     

    “L’atelier du futur”

    Pour la SNCF, le technicentre de Vénissieux est conçu pour devenir l’atelier du futur de sa maintenance industrielle, et constituera l’un des centres nationaux d’excellence de la société ferroviaire. « L’objectif est de rationaliser, d’optimiser le fonctionnement de l’activité pour gagner en productivité, en sécurité et assurer un meilleur service, explique Sébastien Laurent, directeur des sites actuel et à venir. Sur le plan national, cette implantation sera spécialisée dans la réparation de deux familles de pièces : les moteurs électriques et les pièces assurant la conversion de puissance électrique. » Les moteurs entretenus ici seront ceux des trains et des tramways. Les pièces viendront de la France entière et de l’étranger, allant de quelques kilos (ceux des portes automatiques des trains) jusqu’à 10 tonnes (ceux des TGV).

     

     

    Un investissement de 65 millions d’euros

    Le site comprendra 33 000 m² d’atelier industriel, 6 000 m² de locaux tertiaires. Près de 500 personnes y travailleront. Pour l’heure, ce sont les salariés et artisans d’une cinquantaine d’entreprises qui s’affairent sur le chantier, qui a fait l’objet d’une clause d’insertion avec la Ville de Vénissieux. Labellisé au top de la régulation thermique et sonore et pour l’intégration environnementale, l’immense bâtiment sera doté de façades végétalisées. L’investissement total se monte à 65 millions d’euros.

     

    Source: Expressions Vénissieux

Retour