fren

Les Français voyagent plus en train, mais la SNCF gagne moins

  • Les Français voyagent plus en train, mais la SNCF gagne moins

    Les Français voyagent plus en train, mais la SNCF gagne moins

    Plusieurs facteurs aidant, la fréquentation des trains est en hausse en 2017

     
    Décidément, 2017 a été l’année où les Français ont laissé de côté leur désamour du train. La fréquentation de ce mode de transport a augmenté de 7% sur un an, et 10% de l’ensemble des déplacements s’effectuent désormais en train. Entre 2016 et 2017, tous les services ferroviaires ont vu leur fréquentation progresser, avec les TGV domestiques en tête (+9,7%), puis les services internationaux (+6,8%), les TER (+5%), les Intercités (+3,3%) et même le Transilien (+1,7%). 92,4 milliards de passagers-km ont ainsi été comptabilisés en 2017, un rebond qui casse la tendance baissière observée de 2011 à 2016.

     

    Pour l’Arafer, cet engouement retrouvé pour le train s’explique par le développement de l’offre à grande vitesse « low-cost » Ouigo (qui a enregistré une augmentation de plus de 30% de l’offre de trains-km sur un an, grâce à une politique tarifaire attractive et des trains à plus grande capacité). La mise en service en juillet 2017 des nouvelles LGV (Tours-Bordeaux et Le Mans-Rennes) a aussi son rôle, occasionnant des gains de temps de parcours significatifs et rendant l’avion moins attractif, notamment sur la ligne Paris-Bordeaux. Enfin, le lancement des abonnements « TGVmax » début 2017 aurait également joué son rôle.

     

     

     

    La recette kilométrique baisse sur l’ensemble des trains circulant en France
    Mais ce regain d’intérêt pour le train ne se traduit pas forcément par une meilleure recette pour la SNCF. En 2017, tous services confondus, la recette commerciale perçue par passager-km s’établit à 9,1 centimes d’euros. Ce chiffre est stable par rapport à 2016 et en baisse de près de 5% par rapport à 2015. Finalement, seuls les services internationaux ont vu leur recette commerciale augmenter en 2017. La recette kilométrique a baissé de 2,5% pour les TGV domestiques, de 5,3% pour les Intercités et de 1,9% pour les TER.

     

     

    Le taux d’occupation s’améliore nettement pour les services TGV domestiques (67%, +4,3 points sur un an), pour les services internationaux (71%, +3 points sur un an) et pour les Intercités (44%, +2,5 points sur 1 an). Le taux d’occupation des TER, déjà peu élevé (25%), stagne.

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour