fren
gonzoporn.cc

Les experts démentent que le train à grande vitesse chinois présente des risques de radiation élevés

  • Les experts démentent que le train à grande vitesse chinois présente des risques de radiation élevés

    Les experts démentent que le train à grande vitesse chinois présente des risques de radiation élevés

    Ces derniers jours, certaines personnes ont encore diffusé l’article sur la radiation dans le train à grande vitesse chinois. «En 2013 et 2014, il y avait déjà un article similaire.»a dit JIQNG Li, expert de CRRC.

     

    En 2017, SUN Zhang, éditeur en chef de la revue «Urban Mass Transit» et professeur à l’Université de Tongji, a réfuté cette rumeur. « Les trains sur les rails à grande vitesse en Chine sont alimentés par l’électricité en courant alternatif de 25 000 watts et 50 Hertz », a dit SUN Zhang. Par conséquent, l’équipement électrique à haute pression des trains à grande vitesse émet les champs électrique et magnétique de cette fréquence.

    C’est «une radiation électromagnétique d’extrêmement basse fréquence», et elle est totallement différente du rayonnement ionisant des rayons X. L’article selon lequel «le voyage par le train à grande vitesse vous expose aux rayons X» n’a aucun fondement.

     

    Selon la norme de sécurité de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants, la radiation magnétique produite par les trains à grande vitesse doit être inférieure à 100 μt (unités de mesure de l’induction magnétique), et la radiation électrique doit être inférieure à 5 kV/m.

     

    Les experts du Bureau des chemins de fer de Beijing ont effectué un test sur le champ électromagnétique des compartiments des trains à grande vitesse et ont publié des données. La radiation électrique des compartiments de 1ère classe, 2e classe, points de connexion entre les compartiments et la cabine de pilotage est comprise entre 0,011—0,021 kV/mètre.

     

     

    L’article sur Internet a dit que les trains à grande vitesse japonais «se servent de verre spécial : ajout de 35% d’acier au carbone et 5% d’oxyde d’aluminium à la solution de verre d’acide borique.»

     

    « Cette théorie n’a aucun fondement », a dit JIANG Li. Que ce soit le train à grande vitesse Shinkansen au Japon, le TGV en France, l’ICE en Allemagne, ou le verre de construction utilisé à grande échelle et le verre pour les voitures, le matériau du verre latéral ( y compris le train à grande vitesse chinois ) est le verre à haute teneur en borosilicate ordinaire, avec comme composants principaux oxyde de silicium, oxyde de sodium, oxyde de calcium, oxyde de magnésium et oxyde d’aluminium.

     

    « Quand on parle du traitement anti-radiation, cela signifie des substances qui absorbent les rayons à haute énergie comme rayons X et rayons gamma », a dit JIANG Li. Pour le verre, c’est seulement dans les domaines spéciaux, comme le domaine nucléaire, qu’il faut isoler la source de radiations ou traiter les déchets de l’industrie nucléaire. Un traitement anti-radiation est donc nécessaire. La pratique actuelle consiste à ajouter les éléments de terre rare dans le verre, les ions de terre rare étant capables d’absorber les rayons à haute énergie de longueurs d’onde différentes.

     

    Alors que les trains à grande vitesse en opération produisent la radiation électromagnétique à basse fréquence, qui fait partie du rayonnement non ionisant et qui n’a donc aucun lien avec les rayons à haute énergie.

     

     

    Selon cet article en ligne, « Pour limiter la radiation, le TGV en France a ajouté une couche d’isolation de sulfure de plomb de 250 mm en bas et sur le toit des compartiments… »

     

    Selon JIANG Li, il suffit d’avoir des connaissances de base en chimie pour savoir que le sulfure de plomb est toxique. S’il est chauffé, il produit des fumées toxiques de sulfure contenant le sulfure d’hydrogène, l’oxyde de sulfure et l’oxyde de plomb. En cas de fuite, il faut porter le masque à gaz et le vêtement de protection chimique. Les chemins de fer européens sont extrêmement stricts en matière de teneur en métaux lourds et substances toxiques. Comment peuvent-ils utiliser le sulfure de plomb comme couche d’isolation ?

     

    Comment le train à grande vitesse chinois protège-t-il les passagers de la radiation ? Selon JIANG Li, la partie extérieure des compartiments des trains à grande vitesse chinois sert en quelque sorte à bloquer la radiation électromagnétique. Des plaques épaisses en métal sous le siège peuvent également bloquer efficacement la radiation électromagnétique du moteur de traction.

     

     

     

     

     

     


pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour