fren
gonzoporn.cc

Le Train primeur Perpignan-Rungis circulera à nouveau à partir du 1er novembre 2019

  • Le Train primeur Perpignan-Rungis circulera à nouveau à partir du 1er novembre 2019

    Le Train primeur Perpignan-Rungis circulera à nouveau à partir du 1er novembre 2019

    Réuni en comité de pilotage, l’ensemble des acteurs politiques et économiques a pris l’engagement que le Train primeur reprendra, pour une période transitoire, la liaison entre Saint-Charles et Rungis. 

     
    Tout ça pour ça ! À l’arrêt depuis une dernière liaison le vendredi 12 juillet, le Train primeur, assurant l’approvisionnement en fruits et légumes du marché Rungis depuis la plateforme fret SNCF de Saint-Charles, obtient un (nouveau) sursis.
    Au cours d’une réunion en préfecture ce mercredi 17 juillet, l’ensemble des intervenants, que ce soit l’Etat, la Région, le Département, les affréteurs et la SNCF, se sont accordés pour une reprise du trafic.

     

    Solution transitoire
    “On a acté le fait qu’il y avait une attente du marché et donc des chargeurs pour cette liaison ferroviaire entre Saint-Charles et Rungis. Cette ligne est légitime et c’était important que l’on puisse le démontrer. De nouvelles réunions interviendront à Paris et à Perpignan mais nous avons obtenu un engagement partagé et un calendrier”, détaillait à la sortie de la réunion Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région.

     

    Il demeure que cette solution ne pourra être que transitoire, “au maximum pour douze mois”, à la condition que la SNCF valide le fait que les wagons peuvent circuler encore durant toute cette période.

     

    Selon plusieurs participants à cette réunion, l’entreprise du rail n’aurait pas été ménagée et a été clairement pointée du doigt à la fois par l’Etat et les transporteurs. Toujours est-il que les différents acteurs vont maintenant travailler à une solution sur le long terme permettant de maintenir l’activité à Saint-Charles. “On se dirige vers une solution de transport combiné*. Pour avoir un équilibre financier pérenne, il s’agira d’une approche mixte, avec du primeur, mais aussi d’autres produits. Pour cela, nous allons élargir les discussions à la grande distribution et à la filière bio”.

     

    Seul problème dans cette approche, le marché de Rungis devra réaliser des investissements conséquents puisque pour l’heure il n’est pas équipé pour décharger des marchandises transportées de la sorte.

     

    midilibre.fr/ julien Mariojn

    Crédit photo : Raymond Roig / AFP

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour