fren
gonzoporn.cc

In’Wai, le wagon automoteur individuel qui pourrait sauver les petites lignes !

  • In’Wai, le wagon automoteur individuel qui pourrait sauver les petites lignes !

    In’Wai, le wagon automoteur individuel qui pourrait sauver les petites lignes !

    Inn’WAI est un programme de recherches appliquées menée à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Coordonné par Jean-Pierre Domecq, maître de conférences HDR à l’université de Pau, ce programme consiste en la conception du modèle économique, juridique et technique d’un nouveau mode de transport rail-route innovant et de son véhicule support, le WAI, un wagon automoteur individuel.

     

     

    Un wagon qui serait motorisé par le poids lourd qu’il transporte ! Tel est en substance le concept radicalement nouveau développé par des chercheurs de l’université de Pau (CATT-UPPA) en partenariat avec le laboratoire de conception LAMCOS INSA-Lyon. Conduit par le chauffeur-cheminot du véhicule, mais guidé par un système de régulation centralisé, ce WAI circulerait sur des sections de lignes du RFN en voie de déclassement ou peu ou pas utilisée, à l’instar de certaines dessertes fines du territoire. « Il ne s’agit pas d’une nouvelle solution de ferroutage de camions ou de semi-remorques sur train tractés par une locomotive (ndlr : le système peut cependant prévoir des modes d’accrochage de WAI entre eux), mais bien d’un nouveau mode de transport rail-route fortement complémentaire avec d’autres modes de transport combinés » tient à préciser Jean-Pierre Domecq, le responsable coordinateur du programme.

     

     

    S’appuyer sur le réseau ferré national et les dessertes fines du territoire
    Ce nouveau concept, qui associe la souplesse du fret routier aux avantages du ferroviaire, pourrait d’après son promoteur répondre efficacement aux mutations et aux nouvelles exigences économiques, sociales et environnementales de nos sociétés. « Le rail dispose d’avantages considérables en raison de son efficacité énergétique, de la sécurité qu’il offre, mais également de par les formidables potentiel de son réseau en grande partie inutilisé et, bien évidemment, de son patrimoine humain et technique » argumente le responsable du programme Inn’Wai. Comme l’indiquent bon nombre de rapports sur l’avenir du chemin de fer, dont le fameux Spinetta, le dernier en date, le fret ferroviaire est en effet en attente d’un nouveau modèle économique. Dans ce contexte, ce programme de recherche pourrait tomber à point nommé si tant est qu’il s’avère économiquement viable du point de vue technique et organisationnel.

     

    « Le projet de recherche vise à valider et préciser le modèle économique de cette innovation et ses externalités positives, tout comme à identifier les difficultés juridiques qu’il peut impliquer et les solutions envisageables » précise Jean-Pierre Domecq. Une des pistes de réflexion concerne les redevances d’utilisation des voies par les WAI qui pourraient être calculées dans un modèle économique de concurrence aligné sur les péages autoroutiers et non pas selon la théorie du « monopole du naturel » qui inspire aujourd’hui encore les tarifications ferroviaires.

     

     

    Le volet technique
    Sans rentrer dans les détails de ce projet qui n’en est qu’à ses prémices, mentionnons quelques caractéristiques techniques du WAI, tel qu’elles ressortent des études préliminaires. Le wagon équipé de deux bogies serait constitué d’une plateforme ascendante-descendante afin de respecter les gabarits ferroviaires et d’autoriser en gare la circulation des camions par-dessus les bogies et la mise en place des camions. « Le point technique critique de ce profilage est son grand empattement (de l’ordre de 21 m), qui accroit son encombrement en courbe. Les premiers calculs de dimensionnement du WAI laissent espérer une circulation sur des lignes au gabarit GB1-GB+-UIC 506. Ces calculs devront bien sûr être vérifiés, puis validés par les autorités réglementaires ». S’il s’avérait que l’encombrement des WAI ne satisfaisait pas à ce gabarit GB1-GB+, la plateforme sur laquelle est place le camion, pourrait, grâce à son système de relevage, s’élever latéralement du côté intérieur de la courbe pour redresser de manière automatique le camion et réduire ainsi les dépassements en hauteur et largeur de ses coins supérieurs. « Ce système pendulaire inverse permettrait d’envisager la circulation de WAI sur des petites lignes à des gabarits plus réduits, du type GB » ajoute le maître de conférences.

     

    Source : Construction Cayola

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour