fren

Deutsche Bahn veut redonner l’envie aux Allemands de prendre le train

  • Deutsche Bahn veut redonner l’envie aux Allemands de prendre le train

    Deutsche Bahn veut redonner l’envie aux Allemands de prendre le train

    La compagnie ferroviaire a présenté l’ECx, nouveau modèle de train plus rapide et plus confortable, qui lui sera livré par l’espagnol Talgo en 2023. Elle espère ainsi attirer plus de voyageurs. Mais son attractivité dépendra aussi de sa capacité à financer sa modernisation.

     
    Malgré les difficultés de son groupe, le président du directoire de Deutsche Bahn, Richard Lutz, affichait sa satisfaction mercredi lors de la présentation de l’ECx. 23 exemplaires de ce train longue distance nouvelle génération seront livrés par l’espagnol Talgo en 2023, moyennant un contrat de 550 millions d’euros. « Plus confortable, plus spacieux et plus fiable », selon le groupe ferroviaire, ce nouveau modèle coche toutes les cases du cahier des charges fixé par la coalition gouvernementale à la Deutsche Bahn.

     

     

    Pour respecter  ses engagements en matière de réduction d’émissions de dioxyde de carbone, le gouvernement souhaite doubler la part des plus de 120 millions d’utilisateurs actuels du train à l’horizon 2030. « Ce train innovant contribuera de manière significative à susciter l’intérêt d’un plus grand nombre de personnes pour le transport ferroviaire », a assuré Richard Lutz devant la presse. « L’ECx apporte l’effet’whaou’qui donne envie de prendre le train », a renchéri Enak Ferlemann, secrétaire d’Etat parlementaire au Transport.

     

     
    Berlin-Amsterdam en 5h50
    Espaces familles, enfants, vélos, espaces bagages supplémentaires, accès handicapé facilité… Outre une palette de services personnalisés, ce nouveau modèle compte 570 sièges, soit 25 % de plus qu’un train longue distance allemand classique ICE, par ailleurs près de deux fois plus lourd que l’ECx.

     

    Capable d’atteindre une vitesse de pointe de 230 kilomètres par heure, ce dernier reliera dans un premier temps Berlin à Amsterdam via Osnabrück en 5h50, soit 30 minutes de moins qu’actuellement, ainsi que les voies touristiques joignant Cologne à Oberstdorf dans le Sud de la Bavière. Il reliera aussi Cologne et Berlin au Westerland, dans la pointe nord de l’Allemagne située dans le Schleswig-Holstein. Mais le contrat-cadre de Deutsche Bahn avec Talgo prévoit que le groupe espagnol puisse livrer jusqu’à 100 trains pour en faire un standard des trajets longue distance en Allemagne.

     

     

     

    Le groupe doit trouver 2 milliards d’euros
    Avec la première livraison, qui s’ajoutera à celle de 112 ICE de dernière génération par Siemens, Deutsche Bahn aura augmenté de près de 50 % son parc de trains longue distance en 2025. Mais le groupe ferroviaire doit en parallèle relever un défi de titan en matière d’infrastructures et de personnels pour assurer son attractivité : son réseau actuel est surchargé et à bout de souffle, ce qui explique qu’un train sur quatre ait été en retard l’an dernier. Chaque jour, en moyenne une dizaine de trains longue distance sont en outre annulés.

     

    Si l’Etat doit financer les infrastructures (4 milliards par an en moyenne, montant qui devrait être relevé), Deutsche Bahn a besoin de 2 milliards d’euros supplémentaires pour moderniser ses services et recruter cette année 22.000 personnes. Elle pourrait s’endetter, mais son plafond d’endettement de 20 milliards d’euros devrait être relevé par le Bundestag. Elle pourrait aussi vendre une filiale étrangère, notamment la britannique Arriva mais le Brexit complique la donne. A moins que le Bundestag ne décide de renflouer le groupe, ce qu’il ne semble pas prêt à faire. Ces trois options seront au coeur du conseil du groupe le 27 mars.

     

     

    Source:  Les Echos

     

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour