fren

British steel décroche deux contrats d’envergure avec l’opérateur ferroviaire national en italie

  • British steel décroche deux contrats d’envergure avec l’opérateur ferroviaire national en italie

    British steel décroche deux contrats d’envergure avec l’opérateur ferroviaire national en italie

    Ces accords, qui prévoient notamment la livraison de 18 000 tonnes du rail à traitement thermique sans contrainte exclusif de l’entreprise, font suite à deux autres contrats de grande ampleur conclus par British Steel avec des opérateurs ferroviaires nationaux.

     

     

    En septembre, Network Rail a annoncé la prolongation de son contrat de fourniture avec l’entreprise pour deux ans, et en octobre, Infrabel, exploitant du réseau ferroviaire belge, a signé un contrat de quatre ans.

     

    Richard Bell, directeur commercial de la branche ferroviaire de British Steel, a déclaré : « Nous nous réjouissons de l’obtention de ces contrats, qui illustrent les excellentes relations que nous entretenons avec les opérateurs ferroviaires comme Rete Ferroviaria Italiana (RFI), de même que notre engagement constant à approvisionner l’Italie en rails de qualité.

     

    Nous avons remporté les contrats conclus avec RFI, Network Rail et Infrabel à l’issue d’appels d’offres rigoureux, ce qui démontre notre capacité à fournir des produits et services de premier plan sur des marchés hautement concurrentiels. »

     

     

    L’un des contrats conclus avec RFI porte sur la fourniture de 68 tonnes de nuance standard de rail, et l’autre sur la livraison de 18 000 tonnes de rails à traitement thermique haut de gamme SF350. Dans les deux cas, British Steel livrera des rails d’une longueur de 108 mètres.

     

    Les rails à traitement thermique sans contrainte haut de gamme sont conçus pour une utilisation sur les voies courbes ou destinées aux trains lourds, qui sont soumises à une usure et une fatigue considérables. Pour visionner une vidéo sur nos rails sans contrainte, cliquez ici.

     

    Richard Bell a commenté : « Notre gamme sans contrainte suscite un intérêt croissant, car les exigences pesant sur les rails sont de plus en plus élevées : on attend d’eux une durée de vie supérieure, dans des conditions de circulation plus intenses et difficiles.

     

    Nous avons développé un rail à traitement thermique ‘sans contrainte’ pour répondre au besoin du secteur en résistance accrue à l’usure et à la fatigue de contact de roulement et des patins, afin d’étendre la durée de vie et donc de réduire les coûts sur l’ensemble du cycle.

     

    Les produits comme celui-ci réduisent les besoins de maintenance et de remplacement, des activités toujours coûteuses et fastidieuses. Ils optimisent donc la disponibilité de voies et permettent aux trains de circuler plus longtemps, ce qui présente des avantages considérables pour les opérateurs et leur clientèle. »

    British Steel a produit son premier rail à traitement thermique haut de gamme en 1984. Depuis, l’entreprise en a livré plus d’un million de tonnes sur six continents, de quoi construire une voie ferroviaire entre Londres et Pékin.

     

    L’acier des rails à traitement thermique sans contrainte est fabriqué au siège de la société à Scunthorpe, au Royaume-Uni, avant d’être acheminé vers le laminoir de pointe de l’entreprise à Hayange, en France. Sur ce site, il est transformé en rails et renforcé via le procédé thermique exclusif de British Steel.

     

    Celui-ci inclut un chauffage par induction, suivi d’un refroidissement à l’air comprimé dans le cadre d’un mouvement continu. Le procédé fait l’objet de contrôles si étroits que contrairement à la concurrence, aucun dressage par rouleaux n’est nécessaire par la suite, ce qui permet d’obtenir des rails « sans contrainte » plus durables.

     

    Par rapport aux rails R350HT standard, les rails sans contrainte de British Steel mettent trois fois plus de temps à présenter des défauts provoquant une fatigue au niveau des patins. En cas de début de fatigue, la faible contrainte résiduelle du rail SF350 double le délai avant défaillance par rapport aux méthodes classiques de traitement en ligne.

     

    Des essais ont démontré que pour atteindre la même durée de vie en fatigue (5 millions de cycles), le rail sans contrainte de British Steel pouvait résister à 67 % de contrainte par fatigue en plus que les rails à traitement thermique classiques.

     

     

    Richard Bell a ajouté : « Notre gamme sans contrainte illustre à merveille le partenariat établi entre British Steel et ses clients pour mieux cerner les besoins du secteur ferroviaire. Ces contrats prouvent notre capacité à mettre au point des produits innovants et à valeur ajoutée, en réponse directe à ces besoins.

    Notre équipe technique est toujours disposée à fournir des conseils et une assistance aux opérateurs, afin de les orienter de manière optimale lors du choix des rails. Notre produits et nuances ferroviaires peuvent être adaptés précisément à l’état des voies, à leur type, à leur environnement et à une multitude d’autres variables, ce qui nous permet de garantir des performances remarquables tout au long de leur durée de vie. »

     

     

    Pour répondre à la demande de services en Italie, British Steel a ouvert l’année dernière un centre logistique ferroviaire à Lecco, dans le nord du pays. Celui-ci propose une gamme complète de rails de grande longueur de qualité, pouvant être livrés juste à temps et avec une extrême fiabilité dans tout le pays.

    Richard Bell a commenté : « Nos clients sont conscients de la qualité et de la fiabilité de nos produits. Comme le prouvent ces contrats, Lecco permet à British Steel d’offrir un meilleur service à l’exploitant du réseau italien, à travers des solutions ferroviaires de premier plan. »

     

     

    Pourquoi choisir des rails à traitement thermique « sans contrainte » ?
    – Les contraintes résiduelles subies par le rail ont un impact sur la façon dont les fissures se forment et s’étendent. La maîtrise de ce phénomène permet d’améliorer la résistance aux défaillances.
    – Par rapport aux autres méthodes de traitement thermique, notre procédé de fabrication exclusif garantit de faibles contraintes résiduelles sur les patins, ce qui réduit considérablement leur risque de défaillance en raison d’une fatigue.
    – Pour les rails R350HT, les normes européennes imposent une contrainte résiduelle maximale de 250 MPa sur les patins. Notre rail SF350 « sans contrainte » affiche des performances cinq fois supérieures, avec une contrainte résiduelle maximale de seulement 50 MPa.
    – Sur une voie dans un état normal, cela signifie qu’un défaut au niveau des patins, par exemple une piqûre de corrosion, doit être trois fois plus étendu sur un rail SF350 que sur un produit concurrent à traitement thermique pour provoquer une défaillance.
    – Le SF350 fait partie d’une large gamme de produits ferroviaires comprenant plus de 100 profilés, offrant une durée de vie étendue et réduisant la maintenance nécessaire sur les voies.

pornrip.cc 1siterip.com xxxcomics.org
Retour