fren

Une technologie intelligente au service de l’efficacité énergétique

  • Une technologie intelligente au service de l’efficacité énergétique

    Une technologie intelligente au service de l’efficacité énergétique

    Des tablettes pour économiser de l’énergie? Oui, cela existe. Des milliers de mécaniciens de locomotive suisses utilisent aujourd’hui des tablettes équipées d’un logiciel permettant de réduire la consommation électrique des trains.

     

     

    En matière de rail, les Suisses sont les champions du monde! Chaque année, ils parcourent en moyenne 2307 kilomètres en train, soit la distance entre Bâle et Moscou. Plus d’un million de voyageurs, soit un septième de la population, utilisent le rail au quotidien.

     

    Totalisant plus de 3100 kilomètres, le réseau ferroviaire suisse est le plus fréquenté du monde: chaque jour, plus de 10’000 trains y circulent, dont parfois jusqu’à 1000 simultanément.

     

     

    Rien de surprenant donc que de légers retards provoquent une réaction en chaîne sur le réseau et obligent les conducteurs à freiner de manière intempestive, voire à stopper leur train. Et c’est précisément parce que ces machines pèsent plusieurs milliers de tonnes que leur redémarrage est énergivore.

     

    Chaque arrêt imprévu coûte beaucoup d’argent aux CFF.  Le réseau ferroviaire électrique utilise chaque année environ 2381 gigawattheures, soit la consommation annuelle d’électricité des habitants des villes de Zurich, Genève, Bâle, Berne, Winterthour et Lucerne réunies! D’ici 2030, ce volume augmentera encore de 25%.

     

    Face à cette perspective, les CFF se sont fixé l’objectif ambitieux de réduire leur consommation d’énergie tout en augmentant l’offre de transport ferroviaire. La réduction du nombre d’arrêts imprévus a été identifiée comme un énorme potentiel d’économie.

     

    Le logiciel ADL (pour Adaptive Lenkung) est un système innovant qui permet de conduire les trains des CFF de manière «intelligente». Intégré au dispositif de contrôle du trafic ferroviaire (Rail Control System ou RCS), le système ADL est accessible aux mécaniciens de locomotive via la tablette dont ils sont tous équipés.

    Concrètement, le conducteur voit s’afficher sur l’écran de sa tablette des recommandations de conduite. Le système peut lui indiquer par exemple de réduire sa vitesse et de rouler à 60 km/h au lieu de 80. Le signal passe alors du rouge au vert: le train n’a pas besoin de s’arrêter et réduit ainsi sa consommation d’électricité.

     

    Pour un train de marchandises pesant 1000 tonnes, cela signifie une importante économie d’énergie puisqu’il devrait utiliser pour s’arrêter et redémarrer 80 kilowattheures, soit la quantité de courant que consomme en moyenne un ménage en une semaine.

     

     

    Le système ADL peut voir se profiler un conflit de circulation et calculer alors la meilleure courbe de vitesse pour éviter des freinages intempestifs. Les recommandations de conduite sont transmises depuis la centrale d’exploitation directement aux mécaniciens de  locomotive.

     

    Aujourd’hui, le système ADL permet aux CFF d’améliorer la conduite d’un train sur dix et d’économiser environ 115’000 kilowattheures par jour. Sur le long terme, les CFF visent, grâce au système ADL, une économie de 72 gigawattheures d’électricité par an, l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité des habitants de la ville de Fribourg, soit 36’000 personnes. La facture d’électricité des CFF devrait ainsi diminuer de plus de 8 millions de francs par an.

     

     

    Philippe Gauderon, responsable de l’infrastructure CFF: «Le système ADL s’inscrit pleinement dans le cadre de la transformation numérique des CFF, actuellement en cours. Cette transformation est la clé de la mobilité future et offre aux CFF et à ses clients des opportunités à saisir.»

     

     

    L’application mise au point par les CFF suscite également l’intérêt de compagnies ferroviaires d’autres pays. Il n’est dès lors pas impossible que d’ici quelque temps, les conducteurs de train de toute l’Europe soient équipés de tablettes qui leur indiquent la meilleure courbe de vitesse du point de vue énergétique.

     

     

     

Retour