fren

Un premier terminal logistique à Paris pour livrer sans camion dans la capitale

  • Un premier terminal logistique à Paris pour livrer sans camion dans la capitale

    Un premier terminal logistique à Paris pour livrer sans camion dans la capitale

    L’hôtel logistique Chapelle International, inauguré au nord de Paris, vise à réduire le flux de poids lourds dans la capitale en favorisant l’acheminement de marchandises par train, puis par véhicule propre sur le dernier kilomètre.

     
    La nouvelle logistique urbaine a posé ses jalons à Paris. “Ici, on va remplacer 500 camions par jour dans Paris”, a déclaré Anne Hidalgo, la maire de Paris, lors de l’inauguration de cet hôtel logistique, Chapelle International, le premier du genre situé dans le nord de la capitale (18ème arrondissement).

    Doté d’un pôle multimodal de 15.200 mètres carrés appelé Terminal Ferroviaire Urbain, le site permet d’acheminer les marchandises sur les derniers kilomètres vers la capitale en train, et non plus en camion. Il permettra une réduction attendue de 1537 tonnes d’émissions de CO2 par an en remplaçant l’équivalent de 240 camions sur les routes franciliennes.

     

    Les navettes ferroviaires convergeront vers la capitale en provenance de plateformes logistiques multimodales situées en régions (comme celle de Dourges dans le Pas-de-Calais) ou de sites d’île-de-France (comme le port fluvial de Bruyères sur Oise) à un rythme de deux à quatre par jour.

     

     

    Ces convois ferroviaires entreront directement à Paris dans l’immense hangar, où ils seront déchargés dans des petits véhicules à motorisation propre, roulant au biogaz, à l’électrique ou encore hybrides, chargés ensuite d’assurer les livraisons dans Paris intramuros.

    Avec “un million de colis livrés dans Paris au lendemain du Black Friday”, Elisabeth Borne, la ministre des Transports, présente à l’inauguration, a affirmé que “le routier ne doit pas être la seule façon de transporter les marchandises” à l’ère du e-commerce.

     

     

    Le projet a nécessité 10 ans et 65 millions d’euros de travaux
    Construit sur 7 hectares d’anciens entrepôts, le projet de Chapelle International a nécessité dix ans et plus de 65 millions d’euros de travaux. Cet ensemble immobilier est porté par le groupe Sogaris ainsi que la Caisse des Dépôts et Consignations et Haropa-Ports de Paris au sein de leur filiale commune.

     

    Chapelle International fait partie d’une plus vaste opération immobilière prévoyant 15000 mètres carrés de bureaux ainsi qu’un datacenter (qui chauffera des bâtiments) des équipements sportifs et 6000 m2 d’agriculture urbaine et écologique en toiture de la base logistique. Dans cette ferme urbaine, la start-up Cultivate sera amenée à produire 52 tonnes par an de fruits, légumes et plantes aromatiques.

Retour