fren

Transports : un laboratoire R&D ouvre ses portes

  • Transports : un laboratoire R&D ouvre ses portes

    Transports : un laboratoire R&D ouvre ses portes

    L’industriel Bombardier Transport, la PME Prosyst ainsi que l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis ont inauguré aujourd’hui un laboratoire commun Surferlab regroupant leur savoir-faire en matière de R&D au profit de la filière transport. La nouvelle structure est labellisée par le pôle de compétitivité i-Trans et soutenue par le CNRS.

     

     

    Hébergé par le laboratoire LAMIH UMR CNRS 8201 (à l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis), Surferlab est entièrement dédié à la recherche de solutions industrielles innovantes dans le domaine des technologies numériques embarquées.

     

     

    En partie financé par le conseil régional Hauts-de-France et disposant d’un budget de 2,1 millions d’euros, il a pour vocation de rendre le transport plus sûr et intelligent.

     

     

    Pour y travailler, une équipe de seize permanents (3 collaborateurs Prosyst, 4 collaborateurs Bombardier, neuf enseignants-chercheurs de l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis), deux ingénieurs d’étude et deux post-doc ont été choisis.

     

     

    Ensemble, ils vont orienter leurs thématiques de recherche autour de trois axes prioritaires : la maintenance connectée et prédictive, l’apprentissage et modèle en intelligence artificielle ainsi que, la conception et l’optimisation du cycle de vie du produit dans un contexte de développement durable.

     

     

    A court terme, les travaux de recherche devraient se concentrer sur le « véhicule augmenté » pour rendre les systèmes de transport connectés, coopératifs et autonomes.

     

     

     

    Les trois partenaires ont également fait le choix de mettre à disposition le personnel du laboratoire à destination de tous les acteurs du secteur du transport (ferroviaire, routier, aérien, maritime) travaillant dans les domaines de l’intelligence distribuée, des systèmes embarqués et de l’intelligence artificielle.

Retour