fren

Tout savoir sur le pantographe

  • Tout savoir sur le pantographe

    Tout savoir sur le pantographe

    Le pantographe est le dispositif articulé qui permet à une locomotive électrique de capter le courant par frottement sur la caténaire.

     

    Les premiers pantographes avaient la forme symétrique d’un losange, tandis que les pantographes modernes ne comportent qu’un seul bras articulé.

     

    Le pantographe est fixé sur le toit de la locomotive au moyen d’isolateurs. Le contact avec la caténaire se fait par une pièce horizontale, l’archet. Le bras articulé est formé de deux éléments, le bras inférieur et le bras supérieur. Le pantographe peut être motorisé pneumatiquement ou électriquement.

     

    Sur l’archet sont fixés des bandes de carbone (en général 2) qui font office de frotteurs sur la ligne aérienne de contact (ou LAC) et permettent de capter l’énergie. Ces bandes peuvent être montées de façon rigide sur l’archet ou être indépendantes et montées sur ressorts.

     

    Afin de maintenir une pression la plus constante possible des bandes de carbone sur la LAC, un système d’amortissement est implanté sur le pantographe. Cet amortissement est généralement constitué de ressort(s) mécanique(s) et/ou de vérin(s) pneumatique(s).

     

     

    Dans le cadre d’un pantographe pneumatique, le déploiement du bras est assuré par un vérin pneumatique, qui permet de maintenir une certaine pression sur la caténaire. Le pantographe se replie par gravité, lorsque la pression d’air est annulée. Dans le cadre d’un pantographe électrique les mouvements de montée et de descente sont assurés par un moteur électrique annexe.

     

     

    Lorsqu’il y a un contact dégradé avec la LAC, il se produit des flashs qui sont ces éclairs bleutés dûs à la différence de potentiel entre la LAC et le pantographe. Les causes peuvent être diverses ; on peut citer des impuretés sur la LAC, des défauts mécaniques de la LAC, le passage sur un isolateur, des sauts de pantographe, etc.

     

     

    Le pantographe n’est pas le seul système de captation de courant pour les trains ou tramway. On trouve aussi des frotteurs sur un troisième rail (en vallée de Maurienne, sur le St Gervais-Vallorcines, ou sur la plupart des métro urbains), où des systèmes plus anciens comme la captation en triphasé du Train de la Rhune au pays basque.

Retour