fren

TGV nouvelle génération: ce que proposent les concurrents d’Alstom

  • TGV nouvelle génération: ce que proposent les concurrents d’Alstom

    TGV nouvelle génération: ce que proposent les concurrents d’Alstom

    Alors que la SNCF a présenté ce jeudi sa nouvelle génération de TGV, la plupart des compagnies ferroviaires étrangères ont, elles aussi, passé commande de rames nouvelle génération à leur constructeur national.

     

    C’est un grand jour pour la SNCF. Ce jeudi, le conseil d’administration de la compagnie ferroviaire a validé une commande de 100 TGV du futur à Alstom avant de présenter au public ce nouveau train à grande vitesse de cinquième génération qui sera livré dans cinq ans.

     

    Fabriqué à Belfort, ce train à deux étages capable d’accueillir jusqu’à 700 personnes contre 500 aujourd’hui sera moins coûteux à fabriquer (25 millions d’euros au lieu de 30 millions), moins consommateur d’énergie (-20%), capable de prévenir lui-même quand des pièces sont usées et, a priori, plus confortable. En revanche, il ne devrait pas rouler plus vite que les modèles actuellement en circulation: 340 km/h. La course à la vitesse n’est plus à l’ordre du jour. Avec ce nouveau train, la SNCF entend faire des économies pour réduire le coût des billets. Un enjeu qui vaut pour presque tous les opérateurs ferroviaires ayant passé commande de nouveaux trains à grande vitesse. Tour d’horizon de ces concurrents du futur TGV de la SNCF.

     

     

     

    Le TGV low cost en Espagne

    EVA. C’est le nom du nouveau train à grande vitesse de la Renfe qui doit être lancé en Espagne en février 2019 entre Madrid et Barcelone. Contrairement à ses concurrents étrangers, ce TGV ciblera particulièrement les jeunes en proposant des prix inférieurs de 25% aux tarifs actuels. Pour ce faire, l’espace sera optimisé pour permettre aux voitures d’augmenter leur capacité. Elle sera ainsi comprise entre 328 et 343 places contre 316 jusqu’à présent.

     

    Connecté et plus silencieux, le nouveau modèle permettra aux passagers de discuter via un groupe WhatsApp. Aussi, des compartiments de six personnes pour favoriser les voyages en groupe. Les passagers disposeront également d’espaces pour travailler, d’équipements sportifs et d’espaces réservés aux animaux de compagnie. À terme, Renfe espère faire rouler son nouveau train sur d’autres lignes grande vitesse.

     

     

    Le “Velaro Novo” en Allemagne

    Outre-Rhin, Siemens a récemment présenté le “Velaro Novo”, son nouveau train à grande vitesse capable de rouler jusqu’à 360 km/h. À l’instar des modèles lancés en France ou au Japon, ce TGV sera moins consommateur d’énergie (-30%), plus léger (-15%) et plus grand avec une capacité d’accueil des passagers augmentée de 10%.

     

    Comme le nouveau modèle de la SNCF, le “Velaro Novo” disposera de capteurs permettant de réduire les coûts de maintenance.

     

    “Le Velaro Novo est notre réponse aux exigences mondiales en matière de transport à grande vitesse: le nouveau train inscrit un nouveau chapitre dans la success story de Velaro et permet aux opérateurs d’offrir un confort et une économie améliorés tout au long du cycle de vie du train. Le résultat de cinq années de développement: une plate-forme offrant des coûts de maintenance et d’énergie optimisés, ainsi qu’un maximum de flexibilité et de fiabilité”, explique Sabrina Soussan, PDG de la division Mobilité de Siemens. Des tests sont actuellement pratiqués en Allemagne.

     

     

     

    Le “Fuxing” en Chine

    En Chine, le groupe CRRC Tangshan Co.Ltd effectue les essais à Pékin de son nouveau train à grande vitesse de type “Fuxing” (“Renaissance”). Plus confortable et économe en énergie, ce train 100% chinois composé de seize voitures mesure pas moins de 414 mètres de long, soit deux fois plus que l’ancien modèle.

     

    Depuis le 21 septembre dernier, la vitesse commerciale a été portée à 350km/h sur la ligne Pékin-Shanghai où est testé le TGV “Fuxing”, ce qui en fait le service ferroviaire le plus rapide du monde. Surtout, le train étonne par sa capacité: plus de 1100 passagers, deux fois plus que le TGV français.

     

    Là-encore, la nouvelle génération de train du groupe CRRC est plus spacieuse et économe en énergie. D’autres trains Fuxing aux technologies encore plus développées devraient rouler à compter de 2019 entre Pékin et Zhangjakou.

     

     

     

    Le Shinkansen N700S au Japon

    Au Japon, le célèbre Shinkansen du fabricant Hitachi va évoluer pour devenir le Shinkansen N700S (S pour suprême) en 2020 à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo. Les rames du modèle ont fait leur première sortie il y a quelques mois pour des tests prévus pour durer deux ans.

     

    Les améliorations apportées par les rames N700S concernent l’aérodynamisme, le système de freinage en cas d’arrêts d’urgences (séismes, etc.), un confort supérieur des passagers grâce à des suspensions actives et au roulement vibratoire des rames mieux contrôlé grâce à des capteurs.

     

    Tous les sièges remodelés, plus spacieux, sont équipés de prises électriques individuelles. Le porte-bagages s’allumera automatiquement lorsque le train arrivera en gare pour rappeler aux passagers qu’ils y ont placé leur valise. Composé de 16 voitures, le train sera plus léger, plus silencieux et, à l’image du nouveau modèle de la SNCF, plus économe en énergie (-7%). Comme l’ancienne génération, il roulera à 300 km/h maximum.

     

    Source: BFM

     

     

Retour