fren

SNCF : l’étrange paradoxe des trains vides les jours de grève

  • SNCF : l’étrange paradoxe des trains vides les jours de grève

    SNCF : l’étrange paradoxe des trains vides les jours de grève

    Alors que la grève contraint certains usagers de la SNCF à s’entasser dans des trains bondés, d’autres ont la surprise de voyager dans des wagons vides.

     
    C’est reparti : la cinquième séquence de grève à la SNCF débute dimanche soir et se terminera mardi soir. La SNCF promet que 250 trains circuleront, à coup sûr, pendant tous les jours de grève jusqu’à la fin du mois, contre 800 en temps normal. Mais le paradoxe, c’est que lors des précédentes journées de grève, les trains n’étaient pas tout le temps pleins, voire quasiment vides parfois.

     

     

    Des carrés de quatre pour une personne. C’est la drôle d’expérience qu’a vécu Catherine jeudi, alors qu’elle revenait de Bretagne. Ce matin-là, il n’y avait qu’un train pour assurer la liaison entre Rennes et Paris. Alors forcément, elle imaginait qu’il aurait beaucoup de voyageurs… mais non ! “Je m’attendais à devoir voyager entre deux wagons, assise sur mon sac, mais pas du tout, on avait des carrés de quatre pour une personne. Les gens ont dû prendre leurs dispositions pour voyager autrement parce que ça n’avait vraiment rien à voir avec l’affluence habituelle”, raconte la voyageuse.

     

     

    Voyageurs prévenus 15 jours avant. Une situation étrange que reconnaît la SNCF. Mais la compagnie l’assure : le problème est sur le point d’être réglé, explique Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF. “On a beaucoup dit aux voyageurs de ne pas venir en gare, de reporter leur voyage et que la différence entre entre jours de grève et jours normaux était bien réelle.

     

    C’est à nous de gérer les conséquences, pas aux voyageurs. Tous les trains qui sont mis en vente sur nos canaux de vente circuleront, c’est un engagement”, assure-t-elle. Désormais, la SNCF promet de prévenir plus tôt les voyageurs des trains qui seront sûrs de circuler, 15 jours avant au lieu de deux jusqu’ici, pour leur permettre d’organiser leur voyage.

     

     

    Source: Europe 1

Retour