fren

SNCF : les infrastructures en questions

  • SNCF : les infrastructures en questions

    SNCF : les infrastructures en questions

    Été comme hiver, le réseau ferroviaire est vulnérable aux aléas climatiques. Pourquoi et comment y remédier ?

     

    Trop chaud, trop froid ou trop de vent. À chaque fois des trains sont bloqués ou ralentis. Pourquoi le réseau ferré est-il si vulnérable aux aléas climatiques ? Le plus souvent, ce sont les caténaires (ces câbles au-dessus des rails) qui sont en cause.

     

    En période de canicule, ils deviennent trop lâches et ne transmettent plus l’électricité aux trains. L’hiver, c’est le givre qui pose problème. Et en cas de tempête, ce sont les chutes d’arbres. Selon la SNCF, environ 60 caténaires sont ainsi rompus chaque année.

     

     

    Quelles solutions ?
    Certains trains fonctionnent sans fil comme le tramway de Bordeaux (Gironde). L’électricité vient du sol, transmise par les rails. Mais selon Pascal Perri, économiste spécialiste des transports, impossible de généraliser ce principe à l’ensemble des voies ferrées. Dans le futur, n’y aura-il pas des technologies plus fiables ? C’est l’idée d’un train qui circulerait dans une sorte de tuyau entièrement fermé, isolé des intempéries et à grande vitesse.

     

    En Haute-Vienne, ce n’est pas tout à fait de la science-fiction. Une entreprise canadienne dépose cette semaine un permis de construire pour installer la plus longue piste d’essai au monde. La première ligne de ce type ne devrait toutefois pas voir le jour avant 2030.

     

    Source: France Info

Retour