fren

Power Design Technologies simule la conversion d’énergie électrique

  • Power Design Technologies simule la conversion d’énergie électrique

    Power Design Technologies simule la conversion d’énergie électrique

    Spin-off de l’INP Toulouse, Power Design Technologies devrait mettre en ligne dès juin 2017 la première version de sa plateforme d’ingénierie dédiée à la conception de convertisseurs d’énergie électrique de dernière génération.

     
    Le prototype est prêt. Une première version sera disponible en ligne dès le mois de juin 2017, avant le lancement d’une version commerciale plus aboutie prévue pour l’automne. Nom de code : PowerForge. L’objectif est de proposer une plateforme d’ingénierie assistée par ordinateur spécifiquement adaptée à la conception des convertisseurs d’énergie électrique de nouvelle génération.

     

     

    Des travaux issus du Laplace

    Développée par la toute jeune société Power Design Technologies, créée en août 2016 par deux jeunes docteurs de l’INP Toulouse et un enseignant chercheur de l’INP-ENSEEIHT (École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications), la plateforme logicielle PowerForge est directement issue de travaux conduits au sein du groupe « Convertisseurs statiques » du laboratoire toulousain Laplace (Laboratoire plasma et conversion d’énergie), unité mixte de recherche CNRS-INP-université Paul Sabatier. Elle intègre une brique technologique basée sur un solveur rapide conçu spécifiquement pour la conception de convertisseurs multi-niveaux qui a fait l’objet d’un accord de licence conduit par Toulouse Tech Transfer (TTT).

     

     

    Du photovoltaïque au ferroviaire

    Dans un premier temps, PowerForge compte s’adresser aux ingénieurs de conception de convertisseurs d’énergie électrique pour des applications liées au photovoltaïque, au stockage d’énergie ou aux bornes de recharge rapide de véhicules électriques, pour des puissances de quelques kilowatts. « Notre ambition est d’élargir très vite notre cible commerciale vers des applications plus lourdes, liées à la traction électrique, que ce soit pour l’automobile, le bus ou le ferroviaire », précise Nicolas Videau, co-fondateur et PDG de Power Design Technologies.

    La jeune entreprise a bénéficié dès sa création de l’engagement des fonds Irdinov et IT-Translation, puis, en janvier 2017, de participations directes de l’INP Toulouse et de TTT. Une autre levée de fonds de plus d’un million d’euros est prévue avant la fin de l’été prochain pour accompagner le lancement commercial de PowerForge et muscler ses équipes de développement. Power Design Technologies, qui emploie actuellement 5 personnes, compte porter son effectif à une quarantaine de salariés d’ici 5 ans et table, à cet horizon, sur un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

Retour