fren

Pékin inaugurera a la fin de cette année le premier train basse vitesse à sustentation magnétique

  • Pékin inaugurera a la fin de cette année le premier train basse vitesse à sustentation magnétique

    Pékin inaugurera a la fin de cette année le premier train basse vitesse à sustentation magnétique

    La ligne aérienne Maglev, nommée S1, utilise des systèmes sophistiqués pour maintenir un coussin d’air entre le train et le rail.

     

    Le train, nommé  »Linglong », et développé par la CRRC Tangshan Co., Ltd, roulera sur la ligne S1 de Pékin reliant l’arrondissement de Mentougou, à l’ouest de la ville, et la station de métro Pingguoyuan, dans l’arrondissement de Shijingshan.

     

    Un total de dix trains seront mis en service lors de la première phase de fonctionnement de la ligne à sustentation magnétique longue de 10,2 kilomètres, la première ligne de ce genre à Pékin. Avec une vitesse maximale de 80 km/h, le train procédera à huit arrêts et pourra transporter environ 1.302 passagers à la fois.

     

    Les trains à sustentation magnétique sont plus sûrs et moins coûteux que le métro actuel qui nécessitent de coûteux investissements pour la construction de tunnels , alors que les voitures sont plus légères.

    Les électroaimants et les rails spécialement conçus peuvent empêcher les trains de se renverser et de dérailler.

     

     

     

     

     

     

     

    Selon un porte-parole de la Commission municipale du logement et du développement rural et urbain de Beijing, (Pékin), ce train sera le premier métro automatisé développé à l’échelle nationale sur la partie continentale de la Chine.

    La ligne S1 roulera dans l’ouest de la capitale, depuis Pingguoyuan, dans le district de Shijingshan, jusqu’à Shimenying, dans le district montagneux de Mentougou. Elle s’étendra sur environ 10 kilomètres et comportera 8 stations.

     

    Selon le Bureau de construction des projets majeurs de Beijing, le temps de trajet entre les deux sites, actuellement reliés uniquement par bus, sera réduit de deux tiers à seulement 20 minutes.

    Une fois terminée, la ligne S1 sera connectée à la ligne 1 du métro et à l’extension ouest de la ligne 6, actuellement en construction.

    À l’heure actuelle, Beijing compte 19 lignes couvrant 574 kilomètres. 350 autres kilomètres seront construits cette année.

    Les autorités affirment que jusqu’à 90% de la ville proprement dite aura au moins une station de métro à 750 mètres d’ici 2020, date à laquelle il y aura un accès ferroviaire à l’ensemble des 16 quartiers urbains et ruraux de la ville.

    Les trains sans conducteur devraient également être utilisés sur d’autres lignes en projet, notamment une ligne express reliant le nouvel aéroport construit dans le district de Daxing, dans le sud de Beijing.

Retour