fren

Nice lance un appel à projets pour imaginer un tram connecté

  • Nice lance un appel à projets pour imaginer un tram connecté

    Nice lance un appel à projets pour imaginer un tram connecté

    Lors du sixième salon Innovative City en juillet, la Métropole Nice Côte d’Azur, a lancé l’appel à projets « Nice Tram Connect » avec pour partenaires l’Université Nice – Sophia Antipolis le réseau de transport Lignes d’Azur et Alstom.

     

    Mobiliser start-up et entrepreneurs autour de la création de nouveaux services autour du tramway et plus largement de nouvelles fonctionnalités favorisant une mobilité intelligente. C’est l’objectif de l’appel à projets lancé par la Métropole Nice Côte d’Azur en juillet.

    La collectivité veut faire émerger de nouveaux services pour les usagers, exploiter les données de circulation pour mieux gérer le trafic, et optimiser la gestion et la maintenance du réseau.

     

    De premiers produits et services pourront être testés sur la ligne 2 du tramway de Nice mise en service dans deux ans. Une ligne qui reliera le centre-ville à l’aéroport et à l’opération Eco Vallée deux sites parfaits pour ce type d’expérimentation avec pour le premier une vitrine constituée par l’importante clientèle internationale (soit 50 % des 12,5 millions de passagers) et pour le second d’importantes implantations d’entreprises et de start up.

    La ligne est déjà un terrain d’innovation avec l’utilisation de batteries rechargeables en station pour les rames en lieu et place d’une alimentation par fils. Une première pour Alstom.

     

     

     

    Des moyens et des données

    La ville mettra à la disposition des entrepreneurs toute une série d’informations et de services. Ainsi Alstom équipe de capteurs une rame de la ligne 1 pour déjà faire remonter une série de données comme la qualité de l’air, la vitesse ou la fréquentation d’une rame, pour savoir où monter dans le tramway. Ces données serviront de base de travail aux entrepreneurs  chargés de créer les applications destinées aux usagers ou à l’exploitant.

    Aux entrepreneurs ensuite d’imaginer des applications fixes ou mobiles pour l’usager régulier, le voyageur occasionnel, le touriste d’affaires ou de loisirs. Les pistes sont nombreuses et déjà étudiées grâce au partenariat avec l’Institut méditerranéen du risque de l’environnement et du développement durable (Imredd) et Alstom engagé en 2016. Les start-up peuvent déposer leur candidature en ligne jusqu’au 29 septembre. Trois prix seront ensuite décernés. Le premier offrira ainsi une expérimentation grandeur nature avec présentation à un salon de dimension internationale et mise en relation avec des investisseurs.

     

     

    Nice se veut une « smart city »

    Avec cette expérimentation de la connectivité au service des transports, Nice renforce son image de laboratoire d’expérience autour de la smart city. Avec EDF, IBM et d’autres acteurs elle a engagé plusieurs expérimentations pour mettre de l’intelligence dans la gestion d’une ville. C’est enfin un axe de sa politique économique à travers son opération d’intérêt national Eco Vallée.

     

    Source: L’Usine Digitale

Retour