fren

Les FS en première ligne pour développer le réseau ferré iranien

  • Les FS en première ligne pour développer le réseau ferré iranien

    A l’occasion de la visite du président iranien, Hassan Rohani, en Italie le 25 janvier dernier, plusieurs accords et contrats ont été signés. Notamment dans le domaine ferroviaire. Dans ce cadre, le ministre italien des Transports, Graziano Delrio, et son homologue iranien Abbas Akhoudii ont signé un mémorandum d’entente portant sur la ligne à grande vitesse Téhéran-Qom-Ispahan (400 km) et le métro de Mashhad. Aucun détail complémentaire n’a toutefois été fourni quant à la teneur de l’intervention des FS en Iran.
    L’opérateur ferroviaire public italien, Ferrovie dello Stato, présent en Iran depuis 2001, via par exemple Italcertifer et Italferr, intervient actuellement sur le projet d’électrification de la ligne de 900 km qui relie Téhéran et Mashhad. Depuis la levée des sanctions économiques internationales à l’égard de l’Iran, Les autorités de ce pays affichent leur intention de porter le réseau ferré actuel qui compte 10 000 km de voies ferrées à 25 000 km d’ici 2025.
    A noter que l’entreprise italienne Isotta Fraschini, filiale du groupe Fincantieri, a également signé un contrat pour la livraison de 400 moteurs destinés à des locotracteurs.

Retour