fren

Le successeur du train Corail va vous faire oublier le TGV

  • Le successeur du train Corail va vous faire oublier le TGV

    Le successeur du train Corail va vous faire oublier le TGV

    SNCF Intercités a présenté ses nouvelles rames conçues par Alstom. Moquette au sol, sièges enveloppants, tablettes en bois, prises électriques pour tous les passagers… Les Coradia Liner donnent même un coup de vieux aux intérieurs des TGV.

     

    Il n’y a pas que le TGV dans la vie. Si le train à grande vitesse est le fleuron de la SNCF, la compagnie nationale a présenté ce matin ses nouvelles rames Intercités, censées remplacer les vieillissants trains Corail. Une modernisation que les usagers de la SNCF appelait de leurs vœux. Car si la compagnie soigne ses TGV et ses TER (liaisons locales) payées par les régions, les anciennes lignes étaient le parent pauvre. Les vétustes trains Corail -36 ans de moyenne d’âge- ont tardé à être remplacés car la plupart des lignes ne sont pas rentables. Au total sur ce service, la SNCF a perdu quelque 400 millions d’euros en 2016.

     

    Mais l’État a décidé de sauver ces lignes à « basse vitesse » (les trains ne dépassent pas 160 km/h). D’abord en confiant la gestion des Intercités aux régions qui auront la charge du financement (et du déficit), ensuite en finançant de nouvelles rames flambant neuves commandées à Alstom.

     

    Baptisés Coradia Liner, ces nouveaux trains sont financés par l’État à hauteur de 510 millions d’euros pour 34 rames. 19 d’entre elles équiperont progressivement entre le printemps et l’été la ligne Paris-Troyes-Chaumont-Belfort. 15 autres rames qui seront déployées à compter de septembre sur la ligne Nantes-Bordeaux et en fin d’année sur la ligne Nantes-Lyon. La SNCF a par ailleurs annoncé avoir passé commande de trente rames supplémentaires pour un montant de 250 millions d’euros.

     

    Présentées officiellement ce jeudi 6 avril, ces nouvelles rames d’une capacité de 269 passagers conçues en 18 mois par une centaine d’ingénieurs Alstom vont être assemblées à l’usine Reichshoffen en Alsace.

Retour