fren

Le Nigeria va mettre en service la ligne Abuja-Kaduna

  • Le Nigeria va mettre en service la ligne Abuja-Kaduna

    C’est avec deux ans de retard sur le calendrier initial que sera mise en service, courant mars, la ligne nouvelle à double voie Abuja-Kaduna, à écartement standard, apte à 150 km/h, longue de 186,5 km et comptant neuf gares, construite par la China Civil Engineering Construction Company (CCECC). Coût du projet: 782 M.€. Les travaux financés par la China Export & Import (Exim) Bank ont débuté en octobre 2009. La ligne devait être opérationnelle 46 mois plus tard soit en 2014. Un officiel de CCECC a indiqué que ce retard était notamment imputable à des problèmes de taux de change… La banque chinoise avait toutefois, semble-t-il, provisionné un prêt de 829 M.€ pour financer le projet. Autre argument avancé, le fait que le prêt chinois soumis à un accord gouvernemental devait couvrir la fourniture des équipements (ponts, rails, traverses, etc.) mais que les questions de personnels, de formation, de libération des fréquences nécessaires aux communications, etc. étaient de la responsabilité du gouvernement nigérian, et plus précisément, du ministre des Transports. Or, tous les responsables administratifs et politiques du pays, accusés d’inefficacité et de corruption, ont changé après les dernières élections de février 2015. Il a donc fallu que les nouveaux responsables trouvent leurs marques avant que le projet soit finalisé. Sur la ligne, circuleront deux trains tractés par des locomotives diesels-électriques d’une puissance de 2 800 kW livrées par la Chine. Trois voitures climatisées et huit voitures d’une capacité de 90 voyageurs chacune ont également été fabriquées en Chine.
    Le ministre des Transports, Rotimi Amaechi, a réaffirmé en décembre dernier, la volonté du nouveau président, Muhammadu Buhari, de réhabiliter les infrastructures de transport du pays. Le ministre a même indiqué que la construction de lignes ferroviaires nouvelles à travers le pays allait générer la création de 250 000 emplois et avoir des retombées importantes sur l’économie nationale.
    Un autre projet est en cours de construction actuellement toujours sous la responsabilité de CCECC. Il s’agit d’une ligne ferroviaire longue de 1 400 km et comportant 22 gares, apte à 120 km/h, qui longera la côté nigériane en traversant le delta du Niger puis Lagos pour rejoindre Calabar, une ville située au sud-est du Nigeria, près de la frontière camerounaise. Le projet initié en 2014 coûtera 11 milliards €.

Retour