fren

La société nationale responsable du réseau ferroviaire communique : «Un train lancé à 100 km/h met 1 kilomètre pour s’arrêter»

  • La société nationale responsable du réseau ferroviaire communique : «Un train lancé à 100 km/h met 1 kilomètre pour s’arrêter»

    La société nationale responsable du réseau ferroviaire communique : «Un train lancé à 100 km/h met 1 kilomètre pour s’arrêter»

    SNCF Réseau n’a pas souhaité s’exprimer sur sa politique de sécurisation des passages à niveau, «dans le contexte actuel par respect pour le recueillement des familles des victimes». Mais la société nationale responsable du réseau ferroviaire a une communication constante sur la question.

     

     

     

    Quels sont les facteurs d’accident les plus courants ?

    Les comportements à risque sont le premier facteur d’accident aux passages à niveau. Un passage à niveau n’est pas un carrefour ordinaire. Les passages à niveau en France sont traversés chaque jour par 16 millions de véhicules avec près de 450 000 fermetures permettant le passage d’un train. En France, comme dans de nombreux pays européens, le passage à niveau se ferme en moyenne 25 à 40 secondes avant le passage du train. Son temps de fermeture n’excède pas quelques minutes et le temps d’attente moyen d’un usager est de 45 secondes.

     

     

    Pourquoi les accidents au passage à niveau ont des effets plus graves ?

    Un train roule vite, jusqu’à 160 km/h, même en ville. Il n’a pas le temps de s’arrêter, lorsqu’il voit un obstacle. Il est très lourd, 1 500 tonnes, voire plus. Ainsi, un train lancé à 100 km/h met un kilomètre pour s’arrêter tandis qu’une voiture met 80 mètres. Une collision entre un train et une voiture est mortelle pour l’automobiliste une fois sur deux. En comparaison, 5 % des accidents de la route sont mortels.

     

     

     

    Un passage à niveau n’est pas dangereux si l’on respecte le Code de la route, selon SNCF-Réseau ?

    Un passage à niveau est un croisement entre la route et le fer, il n’est pas dangereux si l’on respecte les règles du Code de la route.

    98 % des accidents en lien avec un passage à niveau sont dus à des comportements des usagers de la route : impatience (temps d’attente au passage à niveau jugé trop long alors qu’il est inférieur à une minute en général, comparable au temps d’attente à un feu rouge) ; passage à niveau situé sur trajet habituel entraînant une baisse de vigilance, : non-respect du Code de la route : vitesse excessive (plus de la moitié des accidents) ; passages en chicane entre les barrières fermées (voitures, piétons ou cyclistes) ; non-respect du panneau Stop.

     

     

    Quelles sont les sanctions encourues en cas de non-respect du code la toute au passage à niveau ?

    En cas de non-respect des règles de sécurité, vous risquez votre vie et celle des autres. De plus, vous encourez : une amende forfaitaire comprise en 68 € et 3 750 €, et un retrait d’un à six points sur le permis de conduire.

Retour