fren

En 2020, un centre de maintenance pour tous les trains de Normandie doit ouvrir près de Rouen

  • En 2020, un centre de maintenance pour tous les trains de Normandie doit ouvrir près de Rouen

    En 2020, un centre de maintenance pour tous les trains de Normandie doit ouvrir près de Rouen

    Un nouveau technicentre doit voir le jour d’ici 2020 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Celui-ci prendra en charge tous les trains circulant entre Paris et la Normandie.

     

     

     

    Un nouvel atelier de maintenance ferroviaire verra le jour en 2020 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Celui-ci aura pour but d’accueillir tous les trains qui circulent entre la gare Saint-Lazare à Paris et le reste de la Normandie, à savoir jusqu’au Havre ou à Cherbourg-en-Cotentin (Manche). Il viendra compléter l’activité du technicentre Rouen Quatre-Mares, à l’entrée de Saint-Étienne-du-Rouvray.

     

     

    Un point central du trafic entre Paris et la Normandie
    Le futur technicentre doit être opérationnel pour 2020 : « Cette nouvelle infrastructure entre dans le cadre d’une convention signée entre l’État, la Région Normandie et la SNCF. Au 1er janvier 2020, il y aura un transfert de compétence : la Région sera responsable des Intercités, et non plus l’État », détaille Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Région Normandie en charge des transports. « De plus, la Normandie a obtenu la possibilité de financer du matériel roulant neuf pour remplacer les trains Corail », complète-t-il.

     

    Le nouvel atelier de maintenance sera construit « à un kilomètre au sud du technicentre existant », précise Jean-Baptiste Gastinne. Celui-ci sera nettement plus influent que le centre actuel. Le vice-président de la Région ajoute :

    Le technicentre actuel n’assure la maintenance que d’une partie des trains normands. Le nouveau aura pour mission de l’assurer pour la totalité des trains qui circulent entre Paris et la Normandie.

     

     

    Une centaine d’emplois
    Le futur atelier de maintenance doit notamment permettre d’accueillir des rames à deux niveaux, ce que le technicentre actuel ne peut pas faire.

    Toutes les rames seront ainsi transférées de l’atelier de maintenance de Clichy-Saint-Lazare à Sotteville-lès-Rouen. Selon Jean-Baptiste Gastinne, cela offrira « une meilleure organisation et de meilleures conditions de voyage pour les usagers ». Le vice-président rappelle que « les problèmes d’organisation constatés à Clichy-Saint-Lazare provoquaient des retards dans la préparation des trains, et donc sur l’ensemble de la ligne. Ainsi, les trains seront préparés dans de meilleures dispositions ».

     

    La mise en service du nouvel atelier de maintenance devrait permettre « de créer une centaine d’emplois », selon Jean-Baptiste Gastinne. Malgré la mise en service de ce nouvel atelier de maintenance, le technicentre actuel devrait encore être utilisé.

     

     

    90 millions d’euros d’investissements au total
    Lors de la dernière commission permanente de la Région Normandie, lundi 19 février 2018, la question du financement du nouveau technicentre a été abordée. Le coût du projet est estimé à 70 millions d’euros. La Métropole Rouen Normandie participera au financement à hauteur de 500 000 euros. SNCF Mobilités est le maître d’ouvrage de l’opération.

     

    Jean-Baptiste Gastinne explique que « l’investissement total atteint 90 millions d’euros puisque des travaux en bout de ligne sont également prévus à Cherbourg, au Havre et à Caen ». La première pierre du nouveau technicentre doit être posée « dans le courant de l’année 2018 ».

     

     

     

    Source: 76actu

     

Retour