fren

Démission surprise de Jacques Rapoport, président de SNCF Réseau

  • Démission surprise de Jacques Rapoport, président de SNCF Réseau

    Même si la nouvelle n’a été officialisée qu’aujourd’hui, la lettre de démission du président de SNCF Réseau, Jacques Rapoport, a été remise au ministre des Transports, Alain Vidalies, vendredi 19 février. Jacques Rapoport démissionne officiellement pour des «raisons personnelles». Il semble que le président de SNCF Réseau, en poste depuis fin 2015 mais auparavant président de RFF depuis décembre 2012, «avait fait part depuis quelques temps de cette démission» arguant de son âge puisqu’il allait avoir 65 ans dans un an. Il évoque dans cette lettre la nécessité «d’inscrire l’action à mener dans une temporalité nécessairement longue».
    Jacques Rapoport parle également des profondes mutations qu’il faut conduire afin que SNCF Réseau «puisse atteindre les performances légitimement demandées par les pouvoirs publics et toutes les parties prenantes. La conduite efficace d’une telle action, implique la présence d’un président disposant de la durée pour impulser une dynamique s’inscrivant nécessairement dans le temps».
    Le ministre des Transports a indiqué dans un communiqué diffusé le 25 février que le «gouvernement procèdera à la nomination de son successeur selon les procédures en vigueur».
    Diplômé de l’ENA (1982-1985), Jacques Rapoport devient inspecteur des finances (1985-1989). Il travaillera par la suite auprès du P-DG de la RATP, Christian Blanc, puis de son successeur Jean-Paul Bailly dont il sera directeur du métro (1995-1999) puis DGA chargé des activités industrielles, jusqu’en 2004. En 2006 il devient DG de Keolis Lyon, retrouve Jean-Paul Bailly en 2007 en tant que DG de La Poste chargé du réseau grand public et du développement territorial. Enfin en 2012, il succède à Hubert du Mesnil à la présidence de Réseau Ferré de France (RFF), dont il sera le dernier président.

Retour