fren

DB Fahrzeuginstandhaltung souhaite développer et renforcer les synergies sur le marché français

  • DB Fahrzeuginstandhaltung souhaite développer et renforcer les synergies sur le marché français

    DB Fahrzeuginstandhaltung souhaite développer et renforcer les synergies sur le marché français

    En tant que filiale de la Deutsche Bahn AG, la DB Fahrzeuginstandhaltung GmbH peut se prévaloir d’une gamme de prestations qui sont particulièrement intéressantes pour toutes les entreprises ferroviaires (EF), et ce, à l’échelle européenne. Le marché français est riche en synergies qui recèlent un grand potentiel pour intensifier les coopérations déjà existantes avec les EF françaises.

     

     

    Déjà de par sa taille, le marché français offre à DB Fahrzeuginstandhaltung, l’un des plus grands opérateurs sur le marché de la maintenance de véhicules ferroviaires et de composants en Europe, des conditions idéales pour favoriser les synergies. De nombreux véhicules entretenus par DB Fahrzeuginstandhaltung sont exploités par des EF françaises. Les moteurs, par exemple, sont remis en état par l’atelier de Brême, les systèmes de freinage par l’atelier de Fulda. Divers composants des véhicules proviennent de constructeurs français. De ce fait, DB Fahrzeuginstandhaltung dispose d’ores et déjà d’un vaste savoir-faire la qualifiant à proposer ses services en France. C’est pour cela que DB Fahrzeuginstandhaltung coopère avec des partenaires sur place qui connaissent bien le marché.

     

     

    Service mobile pour intervenir sur place

    Aujourd’hui déjà, DB et SNCF s’associent en équipes dans le cadre du trafic transfrontalier à grande vitesse. Un nombre considérable d’entreprises internationales du fret ferroviaire sont déjà des clients importants de DB Fahrzeuginstandhaltung – elles ont de plus en plus recours à des prestations proposées le long des axes de transport qu’elles parcourent. C’est pour de telles missions que DB Fahrzeuginstandhaltung a mis en place le service mobile.

     

    Un autre exemple pour la coopération fructueuse est la gestion de l’obsolescence moyennant l’impression 3D : lorsque cela estpossible, DB Fahrzeuginstandhaltung fabrique par technologie d’impression en 3D des composants qui ne sont pas reproductibles pour des raisons de coût ou de gestion des stocks. Dans le cadre d’une coalition de coopération toujours plus grande – à nouveau avec la participation de SNCF – des pièces très variées sont d’ores et déjà reproduites à de bas coûts. D’ici la fin 2018, le volume devrait atteindre environ 15 000 pièces par an.

     

     

     

    Des applications présentant un potentiel considérable

    Une autre application qui est sûrement d’intérêt pour les EF françaises est l’équipement par DB Fahrzeuginstandhaltung de véhicules ferroviaires de Wi-Fi. Et avec « Tag 4 Trace », la DB Fahrzeuginstandhaltung teste actuellement un nouveau produit qui permet, moyennant l’identification RFID (Radio Frequency Identification), le marquage et la traçabilité de véhicules et de composants – une autre technologie d’avenir très prometteuse.

     

     

Retour