fren

CSR va livrer 846 voitures à la Chicago Transit Authority

  • CSR va livrer 846 voitures à la Chicago Transit Authority

    Le 9 mars dernier, la Chicago Transit Authority (CTA) a dévoilé le nom du vainqueur de l’appel d’offres lancé une première fois en 2013 (annulé un an plus tard le matériel retenu s’avérant incompatible avec la série 5000) puis en 2014, pour le remplacement de la moitié de son parc de matériel roulant, soit 846 voitures destinées à son réseau ferré. Le contrat est estimé à 1,3 milliard USD. C’est la plus importante opération de renouvellement du parc de matériel roulant jamais entreprise par la CTA. Vainqueur de ce contrat: le constructeur chinois CSR Sifang America avec une offre inférieure de 226 M.USD à celle de Bombardier Transport qui avait pourtant fourni au cours de la dernière décennie les voitures série 5000 actuellement en service. La série 7000 produite par CSR va remplacer les voitures série 2600 construites dans les années 1980. La série 7000 propose une disposition des sièges différente de celle de la série 5000 dont les sièges alignés le long des parois se font donc face. Certes, cette configuration, adoptée pour la première fois par NYCTA pour son métro, offre plus de places debout mais elle n’est pas appréciée par les voyageurs assis dont les pieds sont soumis à rude épreuve par les personnes debout, et qui se plaignent d’avoir sans cesse leur champ de vision bloqué. Seules les voitures d’extrémité adopteront cette disposition de sièges en face à face. Finalement, la série 7000 proposera 37 à 38 places assises par voiture et utilisera des éclairages LED. Leur conception est un mélange des séries 5000 et 3200 actuellement exploitées sur les lignes Marron et Orange.
    Les livraisons des nouvelles voitures vont s’étaler sur 10 ans avec sortie du prototype en 2019 pour un début de mise en service en 2020. Grâce à cette commande, l’âge moyen du matériel roulant utilisé par CTA passera de 26 ans en 2011 à 13 ans lorsque toutes les voitures seront en service avec, à la clé, une économie de l’ordre de 7 M.USD/an en termes de frais de maintenance.

Retour