fren

Bientôt un train pour traverser l’Arctique ?

  • Bientôt un train pour traverser l’Arctique ?

    L’idée peut paraître saugrenue, mais la Finlande et la Norvège y pensent sérieusement.

     

     
    Une liaison du nord de la Finlande jusqu’aux côtes de la mer de Barents : ce sera peut-être bientôt une réalité, rapporte Les Echos. La Finlande et la Norvège ont conclu un accord de principe sur cette construction.

     

    Le réchauffement climatique libérant des voies commerciales dans l’océan Arctique, les Etats commencent à réfléchir à construire des infrastructures de transports entre les Etats nordiques pour rendre plus aisés les accès à la mer.

     

     

    Accès à l’Arctique
    Avec ce projet ferroviaire, la Norvège pourrait obtenir un accès plus rapide à son port de Kirkenes, dans la mer de Barents, via Rovaniemi, au nord de la Finlande. Il s’agirait du premier projet de ce type en Europe. Et surtout de la première ligne ferroviaire reliant un Etat membre de l’UE à un port de l’océan Arctique. De quoi ouvrir des possibilités commerciales, avec la Russie notamment.

     

     

    Mais c’est surtout afin de favoriser les échanges européens que cette ligne doit voir le jour. « La ligne arctique est un projet européen important, qui pourrait resserrer les liens entre l’Europe nordique, arctique et continentale », a justifié Anne Berner, ministre finlandaise des Transports et des Communications. Et d’ajouter : « La liaison améliorerait les conditions pour beaucoup d’entreprises dans les zones septentrionales ».

     

     

    Le coût de ce projet pourrait s’élever à 2,9 milliards d’euros selon les premières estimations et il pourrait aboutir d’ici à 2030, d’après des études gouvernementales. Cette ambition s’accompagne d’un autre projet, celui de tunnel ferroviaire sous-marin le plus long du monde, devant relier la Finlande et l’Estonie et lui-même connecté avec le « Rail Baltica », qui va relier Tallin et Varsovie d’ici à 2026.

Retour