fren

Avec ses capteurs et son réseau radio, Hikob met de l’intelligence dans la mobilité

  • Avec ses capteurs et son réseau radio, Hikob met de l’intelligence dans la mobilité

    Avec ses capteurs et son réseau radio, Hikob met de l’intelligence dans la mobilité

    Monitoring ferroviaire, suivi du stationnement et de la circulation automobile : la start-up lyonnaise Hikob propose des capteurs et une technologie de communication radio permettant de façonner de nouveaux services de mobilité.

     

     

    Stationnement connecté, gestion « intelligente » du trafic urbain, suivi en temps réel des infrastructures de transport… La start-up française Hikob, installée à Villeurbanne (près de Lyon), fournit des briques technologiques indispensables pour ce type de services : capteurs et réseau de communication sans fil. Elle a fait de la mobilité urbaine l’une de ses spécialités.

     

    « Wise cow », le capteur qui regarde passer les voitures

    Son capteur « Wise cow » (nommé ainsi car les vaches regardent passer les trains ou les voitures) permet de faire remonter des données en temps réel sur la circulation, via un capteur magnétomètre intégré dans la chaussée. La ville de Troyes l’utilise pour monitorer les flux sur des points stratégiques de son réseau. Une autre version du capteur, en cours d’expérimentation par la métropole du Grand Lyon, peut également être installée pour prendre la température de la chaussée et le niveau d’humidité extérieur. Hikob équipe aussi de nombreuses bornes de recharge pour véhicules électriques pour savoir à distance si elles sont utilisées ou pas. Sa solution convient aussi à des systèmes de stationnement connectés ou de contrôle d’accès.

     

    Un réseau bas débit moyenne portée

    Hikob n’utilise pas les réseaux Sigfox ou LoRa mais s’appuie sur le bande de fréquence ISM 2,4 GHz  et sur le protocole de communication 802.15.4, le même que celui utilisé par la technologie Zigbee. La société déploie donc des réseaux locaux de moyenne portée pour chacun de ses projets., avec routeurs et passerelles. « Cette technologie a l’avantage d’être complètement bi-directionnelle, ce qui permet des mises à jours d’équipements post-déploiements. Elle se caractérise également par une faible latence, pour une bonne synchronisation des capteurs : par exemple, on peut mettre deux capteurs à quelques mètres de distance sur une route pour un calcul immédiat de la vitesse des véhicules », précise Ludovic Broquereau. Ce protocole permet aussi d’échanger un peu plus de données par message que les autres solutions LPWA mais reste économe en énergie, avec une longue durée de vie pour les équipements.

     

    10 000 équipements connectés

    Cette maîtrise complète des technologies IoT séduit de plus en plus de clients. Hikob dit avoir réalisé un chiffre d’affaires d’1,4 millions d’euros en 2016, année où il a bouclé une levée de fonds du même montant . Il a déployé 10 000 équipements connectés sur le terrain. L’entreprise multiplie les projets à l’étranger, notamment au Danemark, au Japon et au Canada, et collabore avec de grands opérateurs de réseaux comme RTE et la SNCF pour la surveillance à distance des équipements. La société compte 20 salariés répartis entre Lyon et Grenoble.

Retour